L’élue­mu­ni­ci­pale, vic­ti­me­de­re­pré­sailles ?

Une­con­seillère mu­ni­ci­pale de Nan­terre ( Hauts- de- Seine) a été la cible de plu­sieurs ac­tesde van­da­lisme. La piste d’une ven­gean­ce­de­dea­leurs est étu­diée.

Le Parisien (Paris) - - Faitsdivers - STÉ­PHANE SELLAMI AVEC AMEL BRAHMI- HOWTON

L’af­faire est prise très au sé­rieux par la jus­tice et la po­lice. Lun­di, vers 1 h 30 dans le quar­tier du VieuxPont à Nan­terre, le vé­hi­cule par­ti­cu­lier de Ros­sa­na Mo­rain, 15e ad­jointe à la mai­rie de la ville- pré­fec­ture, char­gée du por­te­feuille de la jeu­nesse, est la cible d’un incendie cri­mi­nel. As­per­gée d’es­sence, la voi­ture de l’élue est lar­ge­ment dé­gra­dée ain­si qu’une autre voi­ture tou­chée par les flammes. « Le vé­hi­cule du ma­ri de la vic­time a éga­le­ment été lar­ge­ment ar­ro­sé avec de l’es­sence, mais il ne s’est pas em­bra­sé, confie une source proche de l’af­faire. Une troi­sième voi­ture, four­nie à titre pro­fes­sion­nel par la mai­rie à cette élue, a aus­si été vi­sée par des actes de van­da­lisme. » Le ou les au­teurs des faits en ont en ef­fet bri­sé la vitre du cô­té du pas­sa­ger avant de fouiller l’ha­bi­tacle.

Tou­jours aus­si dé­ter­mi­nés, les mys­té­rieux van­dales s’en sont pris, au cours de la même nuit, à un ca­ba­non dé­pen­dant de l’as­so­cia­tion His­sez haut en y met­tant le feu. Cette as­so­cia­tion avait été créée en 2002 par Ros­sa­na Mo­rain, qui en est au­jourd’hui la di­rec­trice.

Il est cer­tain que c’est bien

l’ad­jointe qui était vi­sée”

Une source

Ques­tion­née par la po­lice après cette sé­rie de dé­gra­da­tions, l’élue a alors re­la­té qu’un de ses proches avait ré­cem­ment dé­non­cé des dea­leurs et que ceux- ci avaient ju­ré de se ven­ger.

Se­lon nos in­for­ma­tions, ce proche de l’ad­jointe au maire a été in­ter­pel- lé le 20 fé­vrier au soir, alors qu’il ve­nait d’ache­ter de la ré­sine de can­na­bis à des tra­fi­quants du quar­tier du Vieux- Pont. Pla­cé en garde à vue, le jeune homme fi­nit par ré­vé­ler les iden­ti­tés de ses four­nis­seurs…

« Il est cer­tain que c’est bien l’ad­jointe qui était vi­sée, in­dique une source, car sa voi­ture était ga­rée près du centre so­cial et cultu­rel His­sez haut qui est son lieu de travail. » Cette as­so­cia­tion oeuvre no­tam­ment pour fa­vo­ri­ser « le lien so­cial par la so­li­da­ri­té, l’échange entre les gé­né­ra­tions et les dif­fé­rentes cultures » , et les deux filles de l’ad­jointe au maire de Nan­terre y sont éga­le­ment in­ves­ties dans la réa­li­sa­tion du pro­gramme.

Sol­li­ci­tée hier soir, Ros­sa­na Mo­rain n’a pas sou­hai­té s’ex­pri­mer sans l’ac­cord du maire, Pa­trick Jar­ry ( Gauche ci­toyenne). L’élue est can­di­date sur sa liste Nan­terre pour tous pour les mu­ni­ci­pales, qui se tiennent dans moins d’un mois.

Ros­sa­na Mo­rain est can­di­date sur la liste Nan­terre pour tous.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.