Pour­quoi un tel mu­tisme ?

Le Parisien (Paris) - - Sports -

Le joueur, en conva­les­cence, a pré­ve­nu que, « faute de rec­ti­fi­ca­tions im­mé­diates » , il en­ga­ge­rait « les ac­tions lé­gales né­ces­saires » . OL Groupe, la hol­ding cha­peau­tant l’Olym­pique lyon­nais, a creu­sé ses pertes au 1er se­mestre 2013- 2014, pé­na­li­sé par la taxe à 75 % sur les hauts re­ve­nus et par son par­cours spor­tif dé­ce­vant à l’au­tomne, a an­non­cé le club hier. Sur le se­mestre clos au 31 dé­cembre, la perte nette plonge à 14,1 M€, contre 8,8 M€ un an au­pa­ra­vant. Rug­by Mor­gan Par­ra passe de­vant la com­mis­sion de dis­ci­pline de la Ligue na­tio­nale ce ma­tin. Le de­mi de mê­lée cler­mon­tois, au­teur d’un coup de tête sur le Mont­pel­lié­rain Ran­ger sa­me­di en Top 14, de­vrait connaître sa sanc­tion de­main. Yan­nick Nyan­ga, bles­sé lors du match du Tour­noi contre le Pays de Galles, se­ra éloi­gné des ter­rains deux ou trois se­maines. Il souffre d’une dé­chi­rure à l’ad­duc­teur gauche. C’est une ligne de conduite dont il s’écarte ra­re­ment. « Je ne veux pas com­men­ter les ré­sul­tats de l’équipe de France » , ré­pète in­las­sa­ble­ment Pierre Ca­mou, dont le se­cond man­dat à la tête de la Fé­dé­ra­tion fran­çaise pren­dra fin en dé­cembre 2016. A 68 ans, l’an­cien ban­quier, globe- trot­teur dans l’âme, ré­pugne à prendre po­si­tion. On le croit tai­seux et bour­ru, il se ré­vèle cu­rieux et culti­vé, mais il garde ses sen­ti­ments et dis­tille ses cri­tiques en privé. Seul pro­blème : cette pos­ture sonne comme un aveu de fai­blesse et ajoute à la confu­sion. Phi­lippe Saint- An­dré, qui peine à as­seoir son au­to­ri­té et ne par­vient pas à ran­ger le rug­by fran­çais der­rière son éten­dard tri­co­lore, au­rait bien be­soin d’un pe­tit coup de main, de quelques mots de son pré­sident, tout du moins.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.