Sa­muel Le Bi­han, vic­time consen­tante

Le Parisien (Paris) - - Télévision Etmédias - T. D.

Par­fois, les cibles du Go­ra­fi rient jaune. Comme l’acteur Sa­muel Le Bi­han. Le 6 fé­vrier, le site sa­ti­rique ti­trait : « Le ta­lent de Sa­muel Le Bi­han re­trou­vé mort chez lui. » Une blague que cer­tains proches du co­mé­dien ont lue un peu trop vite. « Tout le monde a cru que j’étais réel­le­ment mort ! » a sem­blé se plaindre l’ex- star du « Pacte des loups » au ma­ga­zine « Té­lés­tar » , im­mé­dia­te­ment pris au mot par le Go­ra­fi, qui ti­trait lun­di der­nier : « A cause du Go­ra­fi, tout le monde a cru que j’étais réel­le­ment un acteur… » Une deuxième salve que Le Bi­han prend avec phi­lo­so­phie : « Je ne suis pas du tout en co­lère contre eux, nous confiait- il hier. Je ne le prends pas comme une at­taque per­son­nelle, mais comme quelque chose de dé­ca­lé. Ils me font plu­tôt rire, j’aime bien leur ton. Je vais leur ré­pondre par une vi­déo en tâ­chant d’être à la hau­teur de leur hu­mour ! »

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.