C’estl’heu­re­deG­riez­mann

Equi­pe­de­France/ Lis­tedes23pourF­rance- Pays- Bas

Le Parisien (Paris) - - Sports - DO­MI­NIQUE SÉVÉRAC

ette liste va comp­ter plus que les autres. A presque cent jours du dé­but de la Coupe du monde, les 23 ap­pe­lés du jour par Di­dier Des­champs, pour l’amical France - Pays- Bas mer­cre­di pro­chain au Stade de France, se ré­joui­ront d’avoir pris le bon wa­gon pour le der­nier test avant les matchs de pré­pa­ra­tion et la vraie liste ( le 2 juin). Les autres au­ront le droit de se faire du sou­ci : ne pas être convo­qué au­jourd’hui leur laisse une chance in­fime de par­ti­ci­per au Mon­dial. Par­mi les pré­sents, 2 joueurs ne de­vront pas rê­ver trop fort, car ils rem­placent 2 bles­sés, Ri­bé­ry et Sa­kho, 2 par­tants cer­tains pour le Bré­sil.

Le grand ga­gnant du jour se nomme An­toine Griez­mann ( pho­to ci­des­sus), 23 ans. Le na­tif de Mâcon ( Saône- et- Loire) réa­lise une brillante sai­son avec la Real So­cie­dad. Avec 15 buts, il trône à la troi­sième place du clas­se­ment des bu­teurs en Espagne, der­rière Cris­tia­no Ro­nal­do ( 22 réa­li­sa­tions) du Real Ma­drid et Die­go Costa ( 21) de l’At­le­ti­co Ma­drid. Même si Ri­bé­ry avait été là, Griez­mann au­rait sû­re­ment été convo­qué. Le sé­lec­tion­neur songe en ef­fet à lui de­puis plu­sieurs mois. Ce­pen­dant, le mi­lieu- at­ta­quant était sus­pen­du par la Fé­dé­ra­tion fran­çaise jus­qu’au 1er jan­vier après sa fa­meuse vi­rée noc­turne du Havre à Pa­ris avec les Es­poirs. Néan­moins, cette af­faire est

Cbien der­rière lui et n’a ja­mais pa­ru em­poi­son­ner sa sai­son. Griez­mann éclate au plus haut ni­veau mal­gré le par­cours ra­té de son club en Ligue des cham­pions.

La po­ly­va­lence de Griez­mann — il peut évo­luer à tous les postes de l’at­taque —, son sens du but, son jeune âge ( avec l’Eu­ro 2016 en ligne de mire) de­viennent de vrais ar­gu­ments pour in­té­grer l’équipe de France dès mer­cre­di mais aus­si au Mon­dial, d’abord dans un rôle de jo­ker mais peut- être plus. Rien n’est com­plè­te­ment fi­gé, bien que Des­champs pos­sède dé­jà un onze type en tête, pas très éloi­gné de ce­lui qui a bat­tu l’Ukraine ( 3- 0) le 19 no­vembre afin d’ar­ra­cher la qua­li­fi­ca­tion pour le tour­noi su­prême.

nNas­ri le grand per­dant ?

Le grand per­dant de cette liste de­vrait être Sa­mir Nas­ri. Bien que l’ex­cuse d’un re­tour à la com­pé­ti­tion ré­cent après une lourde bles­sure à un ge­nou tienne, son ab­sence, si elle se confirme au­jourd’hui à 14 heures, se­ra un si­gnal en­voyé par Des­champs. Le pa­tron des Bleus avait don­né sa confiance au mi­lieu de Man­ches­ter Ci­ty lors du bar­rage al­ler à Kiev, mais sa pres­ta­tion, ra­tée, ne l’a pas convain­cu. Pour la deuxième fois de sa car­rière, Nas­ri risque de man­quer une Coupe du monde.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.