Go­mis et La­ca­zette, les secrets d’ un duo

Le Parisien (Paris) - - Sports - LYON ( RHÔNE) De notre cor­res­pon­dant

De­puis dé­but dé­cembre, Ba­fé­tim­bi Go­mis et Alexandre La­ca­zette, as­so­ciés ce soir face à Odessa en Ligue Eu­ro­pa, ont em­pi­lé 23 buts à eux deux en 19 matchs of­fi­ciels, soit plus de 60 % des buts ins­crits par l’OL sur cette pé­riode. « Beau­coup de choses re­posent sur eux au ni­veau comp­table » , ré­sume l’en­traî­neur Ré­mi Garde.

Les deux hommes disent pu­bli­que­ment du bien l’un de l’autre. Ils ne sont pour­tant pas des amis in­times. Ils ont six ans d’écart ( La­ca­zette a 22 ans, Go­mis 28 ans) et ne par­tagent pas le même cercle de très proches dans le ves­tiaire, mais ils ont noué une re­la­tion bien à eux. « Ba­fé est un grand frère, ré­sume l’ad­joint en charge des at­ta­quants, Gé­rald Ba­ticle. Et comme Alex a beau­coup gran­di, il sait aus­si prendre la bonne dis­tance dé­sor­mais. »

« Ba­fé aime prendre les jeunes sous son aile, confirme l’un de ses conseillers. Il in­vite par­fois Alexandre ou d’autres jeunes à dé­jeu­ner, pour dis­cu­ter. » Au menu de ces échanges, des conver­sa­tions sur le football mais aus­si sur la vie d’un foot­bal­leur en gé­né­ral. La­ca­zette sait ap­pré­cier ces conseils et sa­luait l’été der­nier sa ca­pa­ci­té à trans­mettre son ex­pé­rience du haut ni­veau. Le Lyon­nais a aus­si ap­por­té un sou­tien fort à Go­mis au mo­ment où ce­lui- ci était mis à l’écart par le club. « Ce sont deux bons mecs, ils s’en­tendent bien, c’est fa­cile pour eux d’être gé­né­reux » , es­time Ba­ticle.

Par­tage des tâches

Les échanges se prolongent sur le ter­rain. Après les séances vi­déo ou dans le ves­tiaire. Entre deux hommes « rai­son­na­ble­ment ob­sé­dés » par le but, se­lon leur en­traî­neur spé­ci­fique, le par­tage des tâches se dé­roule bien. Et pas tou­jours se­lon le cli­ché : Go­mis fixe la dé­fense, La­ca­zette bé­né­fi­cie des es­paces. Ba­ticle dé­taille : « L’idée est de faire sor­tir un des dé­fen­seurs cen­traux pour que l’autre en profite. Par leurs courses plus que par leurs passes, ils jouent l’un pour l’autre. Ce sont des grands joueurs, ils savent s’adap­ter. »

Pour évi­ter de voir naître une ri­va­li­té, le club veille au grain, par exemple en dé­si­gnant en amont le ti­reur de pe­nal­tys ou en étei­gnant toute frus­tra­tion pour une passe ou­bliée. Le sys­tème de jeu à deux pointes par­ti­cipe à l’har­mo­nie. « Ça fonc- tionne bien entre eux, es­time Da­vid Ven­di­tel­li, l’agent de La­ca­zette. S’ils se met­taient des chal­lenges in­di­vi­duels, ça se cas­se­rait la fi­gure. Ils ne sont pas du tout dans la concur­rence. Il n’y a au­cune rai­son qu’ils entrent là- de­dans, d’au­tant qu’on sait tous que Ba­fé ne se­ra plus là l’an­née pro­chaine. » Les deux hommes ont cha­cun leurs ob­jec­tifs pour la fin de sai­son. La­ca­zette n’est plus qu’à deux lon­gueurs de la barre des 15 buts cette sai­son en Ligue 1 et Go­mis veut mar­quer son 100e but dans l’élite ( 98 ac­tuel­le­ment) avant de ( pro­ba­ble­ment) par­tir à l’étran­ger cet été. YVES LEROY

Un pacte avec Gour­cuff ? JeanMi­chel Au­las, le pré­sident de l’OL, a évo­qué hier un pacte entre Lyon et Yoann Gour­cuff pour une pro­lon­ga­tion de son bail qui court jus­qu’en 2015 : « Il nous doit une an­née de plus, jus­qu’en 2016. Nous avons un ac­cord oral qui n’a rien à voir avec sa pro­lon­ga­tion de contrat. » L’avo­cat du joueur, Di­dier Poul­maire, est plus cir­cons­pect : « Je ne vois pas à quoi il fait ré­fé­rence. Il n’y a, à ma connais­sance, ja­mais eu d’ac­cord for­mel de Yoann. On a des dis­cus­sions cor­diales, mais il fau­dra faire un bi­lan avant une éven­tuelle pro­lon­ga­tion. »

Ba­fé­tim­bi Go­mis ( à gauche) et Alexandre La­ca­zette.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.