LaFrance ale­blues

Le­gen­re­con­naî­tun re­gaind’in­té­rêt­dans­no­tre­pays. JoeBo­na­mas­sa, une­de­ses­fi­gures, joue­deux­soirs­de­sui­teàPa­ris.

Le Parisien (Paris) - - Loisirs et Spectacles - MI­CHEL VA­LEN­TIN

Si la France a le blues, c’est aus­si mu­si­ca­le­ment. Car la « mu­sique du diable » , comme l’ont ap­pe­lé ses dé­trac­teurs, connaît ac­tuel­le­ment un pe­tit re­tour de flamme dans notre pays.

Sym­bole de ce re­nou­veau, le suc­cès flam­boyant du gui­ta­riste amé­ri­cain Joe Bo­na­mas­sa ( lire ci- des­sous). « Le blues n’est plus très mé­dia­ti­sé, sur­tout de­puis que des ar­tistes po­pu­laires comme Paul Per­sonne ou Bill De­raime ne font plus par­ler d’eux, ana­lyse Ya­zid Ma­nou, char­gé du ca­ta­logue des ré­édi­tions blues chez Sony. Mais tout comme le jazz, cette mu­sique reste pré­sente, de nom­breux concerts font le plein, et les fes­ti­vals se mul­ti­plient. »

Mars ver­ra ain­si la 19e édi­tion du Blues au­tour du zinc, à Beau­vais ( Oise), 50 concerts à tra­vers toute la ville, pour une pro­gram­ma­tion très va­riée, al­lant de l’Amé­ri­cain Eric Bibb au Fran­çais San­se­ve­ri­no. Autre évé­ne­ment at­ten­du des ama­teurs, le très cou­ru Co­gnac Blues Pas­sion, du 30 juin au 6 juillet, qui ver­ra no­tam­ment dé­fi­ler Taj Ma­hal, Jon­ny Lang, l’ex- Led Zep­pe­lin Ro­bert Plant, et même… M! « Les fes­ti­vals sont obli­gés d’avoir des pro­gram­ma­tions élar­gies, mais ce­la per­met un re­nou­vel­le­ment des gé­né­ra­tions » , as­sure Ya­zid Ma­nou.

« La France est dé­sor­mais notre troi­sième mar­ché, der­rière l’Al­le­magne et le Royaume- Uni, dé­crypte Ed Van Zi­jl, pa­tron du la­bel spé­cia­li­sé Pro­vogue. Votre pays est très ré­ac­tif à cette mu­sique, grâce à une nou­velle gé­né­ra­tion d’ar­tistes qui arrive, mais aus­si aux an­ciens qui connaissent par­fois une se­conde jeu­nesse, à l’image de Ro­bert Cray. »

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.