Jup­pé ac­cueilli en cham­pion parl es mi­li­tants UMP du XVIIIe

Le Parisien (Paris) - - Paris - M.- A. G.

h ! Claude, tu es là ! » , lâche Alain Jup­pé en ar­ri­vant hier en haut de la rue Le­pic ( XVIIIe). Une pe­tite bise par- ci, une em­bras­sade par- là. L’ex­Pre­mier mi­nistre a mis du temps à se frayer un che­min jus­qu’au res­tau­rant A la Pom­pon­nette, où il avait ren­dez- vous pour sou­te­nir Na­tha­lie Kos­cius­ko- Mo­ri­zet, la can­di­date UMP à la mai­rie de Pa­ris, et Pierre- Yves Bour­na­zel, tête de liste dans le XVIIIe.

Les vieux mi­li­tants avaient bat­tu le rap­pel pour ac­cueillir leur an­cien cham­pion, ad­joint de Jacques Chi­rac à la mai­rie de Pa­ris de 1983 à 1995. « Ah ! c’était bien à cette époque » , lâche une re­trai­tée tout en­di­man­chée. Même Mi­chou a fait le dé­pla­ce­ment pour re­voir « [ son] Alain » . « J’ai vé­cu pen­dant douze ans une ma­gni­fique pé­riode du­rant la­quelle nous avons fait bou­ger cet ar­ron­dis­se­ment. Je suis heu­reux de re­voir tant de vi­sages amis » , lance Alain Jup­pé dans le res­tau­rant bon­dé.

Les fans ve­nus l’ap­plau­dir s’agacent à l’en­contre de la presse. « On ne voit rien, nous, au fond. Faites cir­cu­ler les jour­na­listes » , ron­chonne une mi­li­tante. Au mi­cro, Pier­reYves Bour­na­zel ne ta­rit pas d’éloges : « Vous êtes un exemple pour

En 1983, même huit jours avant le vote, on nous don­nait per­dants”

Alain Jup­pé ( UMP)

nous, une ré­fé­rence, une bous­sole. » Dans la fou­lée, Na­tha­lie Kos­cius­ko- Mo­ri­zet sa­lue ce­lui qui, le ma­tin même, a été au­réo­lé du titre de « meilleur maire de France » par l’heb­do­ma­daire « l’Ex­press » . « On a tous pu consta­ter com­bien Bor­deaux avait été trans­for­mé grâce à toi. Par exemple, la re­con­quête du fleuve, elle s’est faite sans po­lé­mique. Bra­vo ! »

Alors que les mau­vais son­dages s’en­chaînent pour la can­di­date de droite, Alain Jup­pé s’est sou­ve­nu de l’élec­tion de 1983. « A l’époque, même huit jours avant le vote, on nous don­nait per­dants. En face, nous avions Lio­nel Jos­pin, Ber­trand De­la­noë, Claude Es­tier, Da­niel Vaillant… Eh bien, nous avons ga­gné au pre­mier tour ! » Sa pe­tite re­cette pour dé­cro­cher la vic­toire ? « Faire cam­pagne jus­qu’au bout, et une cam­pagne, ce n’est pas com­pli­qué, ça se passe sur le trot­toir » , lâche- t- il en s’élan­çant vers la rue Le­pic. L’ex- Pre­mier mi­nistre a- t- il don­né des conseils à NKM ? « Je n’ai pas de con­seil à lui don­ner. C’est un plai­sir d’être ici à ses cô­tés. J’ai de l’es­time et de l’af­fec­tion pour Na­tha­lie. »

« A

( LP/ Yann Fo­reix.)

Res­tau­rant A la Pom­pon­nette ( XVIIIe), hier. Alain Jup­pé ( au pre­mier plan, deuxième à gauche) est ve­nu sou­te­nir Na­tha­lie Kos­cius­ko- Mo­ri­zet ( à ses cô­tés) et Pierre- Yves Bour­na­zel ( à droite), tête de liste UMP dans le XVIIIe. Même Mi­chou était là ( tout à gauche).

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.