La­co­pro­prié­té, en­jeu­de­la­cam­pagne

Le Parisien (Paris) - - Municipales - F. M.

est dans le dé­dale de la Gran­deBorne, la cité voi­sine, que se jouent d’ha­bi­tude les cam­pagnes mu­ni­ci­pales à Gri­gny. Mais cette an­née, tous les can­di­dats ou presque ont les yeux tour­nés vers Gri­gny 2. Porte- à- porte, réunions pu­bliques et/ ou d’appartement oc­cupent les soi­rées des prétendants à la mai­rie. Les en­jeux sont co­los­saux. Ré­sor­ber la dette qui en­glue la co­pro­prié­té, rendre concret ( ou an­nu­ler) le gi­gan­tesque pro­jet de géo­ther­mie ini­tié par le maire en place, mettre en oeuvre le plan de sau­ve­garde de 130 M€ que pré­pare la pré­fec­ture. Tout pour faire re­dé­col­ler cette cité qui lo­geait à ses dé­buts les pi­lotes de l’aé­ro­port d’Or­ly. La cam­pagne, sur fond de conflit entre la mai­rie et l’ad­mi­nis­tra­teur ju­di­ciaire, prend un tour­nant très po­li­tique dans le

C’quar­tier. Rien d’étonnant donc à re­trou­ver sur trois des cinq listes dé­cla­rées les trois der­niers pré­si­dents du syn­di­cat prin­ci­pal ( avant la mise sous tu­telle en 2011). Da­niel Mour­geon mè­ne­ra une liste ( di­vers droite) cen­trée sur les en­jeux de Gri­gny 2. Isa­belle Gre­nouillat, qui lui a suc­cé­dé en 2009, se­ra en bonne place sur la liste du maire sor­tant com­mu­niste, Phi­lippe Rio. « C’est la pre­mière fois que la co­pro­prié­té est le coeur d’une cam­pagne et qu’on sent que de vraies armes sont dé­ployées pour elle » , s’en­thou­siasme- t- elle. Elle af­fron­te­ra sa ri­vale, qui lui a em­boî­té le pas à la pré­si­dence du syn­di­cat prin­ci­pal en 2010, Azi­za Be­lab­da. La der­nière pré­si­dente élue se lance, elle, avec le so­cia­liste Si­di Ben­diab, sur la liste adou­bée par le dé­pu­té Ma­lek Bou­tih.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.