Ia­nou­ko­vit­ch­doit ré­ap­pa­raî­treenRus­sie

Le Parisien (Paris) - - Politique - AVA DJAMSHIDI

Il a pris la poudre d’es­cam­pette. In­trou­vable de­puis sa des­ti­tu­tion le week- end der­nier, l’an­cien pré­sident Vik­tor Ia­nou­ko­vitch va ré­ap­pa­raître au­jourd’hui… de­puis la Rus­sie. Les Ukrai­niens ver­ront donc sur les écrans de leur té­lé­vi­sion leur ex­chef de l’Etat à l’oc­ca­sion de la confé­rence de presse qu’il tien­dra en dé­but d’après- mi­di, à Ros­tov- sur- leDon, ville russe proche de la fron­tière ukrai­nienne.

Ia­nou­ko­vitch a en ef­fet de­man­dé aux au­to­ri­tés russes d’as­su­rer sa pro­tec­tion, ce que Mos­cou a ac­cep­té, au mo­tif que des « me­naces phy­siques » lui au­raient été adres­sées par des « ex­tré­mistes » . D’autre part, mar­di, le Par­le­ment ukrai­nien avait ap­pe­lé la Cour pé­nale in­ter­na­tio­nale de La Haye à pour­suivre Ia­nou­ko­vitch, après le bain de sang qui a fait 82 morts la se­maine der­nière à Kiev. Le len­de­main, l’Ukraine avait de­man­dé un man­dat d’ar­rêt in­ter­na­tio­nal contre le pré­sident dé­chu pour « meurtres de masse » . De quoi l’in­ci­ter à tra­ver­ser la fron­tière…

Pour ce qui est de la rhé­to­rique de l’Ukrai­nien, elle n’a pas chan­gé d’un io­ta. « Je me consi­dère tou­jours comme le chef lé­gi­time de l’Etat ukrai­nien, a- t- il fait sa­voir. Tout ce qui se passe ac­tuel­le­ment au Par­le­ment est illé­gi­time. » Pas de quoi em­pê­cher les nou­velles au­to­ri­tés d’avan­cer sur le che­min de la tran­si­tion. Hier, les dé­pu­tés de la Ra­da ont dé­si­gné à l’una­ni­mi­té le leader Ar­se­ni Iat­se­niouk comme Pre­mier mi­nistre du gou­ver­ne­ment in­té­ri­maire.

Kiev ( Ukraine), hier. « Avez- vous vu cet homme ? » : une af­fiche de l’ex- pré­sident, in­trou­vable de­puis le week- end der­nier.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.