La­co­lè­re­monte en­co­reentre Ra­ba­tetPa­ris

Le Parisien (Paris) - - Politique -

oin de s’apai­ser, la ten­sion est en­core mon­tée d’un cran entre la France et le Maroc. Ra­bat, ul­cé­ré par des plaintes pour com­pli­ci­té de tor­ture à l’en­contre d’Ab­del­la­tif Ham­mou­chi, le pa­tron du contrees­pion­nage ma­ro­cain, et par une de­mande d’au­di­tion ef­fec­tuée sans égards di­plo­ma­tiques, avait d’abord an­non­cé mer­cre­di soir la sus­pen­sion de sa co­opé­ra­tion ju­di­ciaire avec la France. Cette dé­ci­sion a sur­pris à Pa­ris, où les au­to­ri­tés s’ef­forcent tou­jours de « dis­si­per les mal­en­ten­dus » .

Peine per­due puisque hier, le porte- parole du gou­ver­ne­ment ma­ro­cain a ré­pé­té que « le gou­ver­ne­ment fran­çais n’( avait) pas res­pec­té les ac­cords ju­di­ciaires qui le lient avec le gou­ver­ne­ment ma­ro­cain » et as­su­ré que Ra­bat « n’( avait) pas en­core re­çu d’ex­pli­ca­tions concer­nant ce qui s’est pas­sé » . Si, à Pa­ris, on concède « des mal­adresses et des dys­fonc­tion­ne­ments » dans la fa­çon dont a été si­gni­fiée sa de­mande d’au­di­tion à Ab­del­la­tif Ham­mou­chi, cer­tains s’étonnent tou­te­fois d’une ré­ac­tion « hys­té­rique » .

LF­ran­çois Hollande af­fiche son sou­tien au Ni­ge­ria contre le « ter­ro­risme » de Bo­ko Ha­ram. En vi­site dans la ca­pi­tale Abu­ja, pour par­ti­ci­per à une confé­rence in­ter­na­tio­nale sur la sé­cu­ri­té et au cen­te­naire du pays, le chef de l’Etat fran­çais a as­su­ré aux Ni­gé­riens que leur « com­bat » contre le « ter­ro­risme de Bo­ko Ha­ram est aus­si le nôtre » . Et d’ajou­ter : « Nous se­rons tou­jours prêts à vous ap­por­ter notre sou­tien po­li­tique mais aus­si notre concours. » L’am­nis­tie d’un an­cien ac­ti­viste de l’IRA scan­da­lise le Royaume- Uni. L’aban­don des pour­suites, mar­di der­nier, contre John An­tho­ny Dow­ney, soup­çon­né d’être à l’ori­gine d’un at­ten­tat meur­trier à Londres en 1982, a cho­qué le pays. Le juge bri­tan­nique a aban­don­né les pour­suites à son égard après avoir eu connais­sance d’une lettre of­fi­cielle re­çue par Dow­ney, lui as­su­rant qu’il ne se­rait ja­mais pour­sui­vi par la jus­tice. Da­vid Ca­me­ron, le Pre­mier mi­nistre, a an­non­cé hier l’ou­ver­ture d’une en­quête.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.