SNCF: faibles per­tur­ba­tions enR­hône- Alpes

Le Parisien (Paris) - - Economie -

e tra­fic des TGV se­ra as­su­ré ce week- end en Rhône- Alpes alors qu’au­ra lieu le chas­sé- croi­sé des va­can­ciers des zones A et C. Un pré­avis de grève a été dé­po­sé à Cham­bé­ry par deux syn­di­cats de che­mi­nots à par­tir de ce soir 17 heures jus­qu’à lun­di ma­tin 8 heures.

Ob­jet de cette mo­bi­li­sa­tion de la CGT et de SUD- Rail ( la CFDT n’a pas pris part à cet ap­pel à la grève) : les condi­tions de travail et la re­struc­tu­ra­tion de la SNCF. La di­rec­tion de la SNCF as­sure avoir pris les dis­po­si­tions né­ces­saires : « 2 300 TGV cir­cu­le­ront ce week- end en France, dont 300 sur les Alpes. » De quoi per­mettre aux 50 000 va­can­ciers qui y tran­si­te­ront de­main et après- de­main de fi­nir ou dé­bu­ter leurs congés se­rei­ne­ment.

La grève de­vrait avoir, en re­vanche, da­van­tage d’im­pact sur le tra­fic des TER puisque seuls « huit trains sur dix » cir­cu­le­ront. Pour com­plé­ter les des­sertes, des au­to­cars se­ront mis en place, no­tam­ment sur la ligne Gre­noble- Vey­nesGap. Quant au tra­fic In­ter­ci­tés, ce der­nier se­ra « adap­té sur les trains de nuit » .

LCent huit sé­na­teurs UMP ont sai­si hier le Con­seil consti­tu­tion­nel sur la pro­po­si­tion de loi dite Flo­range sur le main­tien de l’em­ploi in­dus­triel, adop­tée dé­fi­ni­ti­ve­ment lun­di au Par­le­ment. Le texte oblige les en­tre­prises de plus de 1 000 sa­la­riés sou­hai­tant fer­mer un de leurs éta­blis­se­ments à re­cher­cher un re­pre­neur pen­dant trois mois, sous peine de pé­na­li­tés. Dans leur sai­sine, les sé­na­teurs jugent la loi « contraire aux prin­cipes consti­tu­tion­nels de li­ber­té d’en­tre­prendre, […] de droit de pro­prié­té et de lé­ga­li­té des dé­lits et des peines » .

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.