Anel­kan’est­pas­sor­tid’af­faire

An­gle­terre/ LeF­ran­çai­saé­té­sus­pen­du5matchs­pour­sa que­nelle

Le Parisien (Paris) - - Sports - L. F.

L’at­ta­quant fran­çais de West Brom­wich Al­bion ( WBA) Ni­co­las Anel­ka a été sus­pen­du cinq matchs par la Fé­dé­ra­tion an­glaise ( FA) pour sa que­nelle du 28 dé­cembre, soit la peine mi­ni­male pour un geste consi­dé­ré par cer­tains comme an­ti­sé­mite. L’at­ta­quant avait été ac­cu­sé le 20 jan­vier dans un do­cu­ment de 34 pages d’avoir réa­li­sé « un geste abu­sif et/ ou in­dé­cent et/ ou in­sul­tant et/ ou in­cor­rect en re­la­tion avec l’ori­gine eth­nique et/ ou la race et/ ou la re­li­gion » . Le bu­teur de 34 ans en­cou­rait au mi­ni­mum cette sus­pen­sion de cinq matchs.

L’ex- Bleu, qui avait cé­lé­bré d’une que­nelle son pre­mier but de la sai­son avec West Brom­wich Al­bion ( WBA) contre West Ham ( 3- 3) le 28 dé­cembre, plaide non cou­pable. Il ex­plique ce geste comme une « dé­di­cace » an­ti­sys­tème à son ami Dieu­don­né. « Je ne suis ni an­ti­sé­mite ni ra­ciste » , n’a- t- il ain­si eu de cesse de ré­pé­ter.

nSon club le sus­pend aus­si !

Le joueur, dont le contrat d’un an avec WBA s’ar­rête en fin de sai­son, garde la pos­si­bi­li­té de faire ap­pel dans les sept jours. Il doit aus­si s’ac­quit­ter d’une amende de 97 300 € et s’en­ga­ger à suivre un stage édu­ca­tif. Ses sou­cis ne sont tou­te­fois pas ter­mi­nés. West Brom­wich pour­rait en ef­fet étu­dier les pos­si­bi­li­tés d’une rup­ture, pré­ci­pi­tant vrai­sem­bla­ble­ment la fin de sa car­rière. Car, après avoir sou­te­nu son joueur, le club an­glais a adop­té une po­si­tion plus am­bi­guë, le lais­sant por­ter seul la res­pon­sa­bi­li­té de sa dé­fense.

Et hier, WBA a pu­blié un com­mu­ni­qué an­non­çant qu’il sus­pen­dait aus­si son at­ta­quant : « Le club ne peut pas igno­rer l’of­fense que ses ac­tions ont cau­sée, no­tam­ment à la com­mu­nau­té juive, ni les dom­mages po­ten­tiels à la ré­pu­ta­tion du club. Le club ne fe­ra au­cun autre com­men­taire jus­qu’à ce que la pro­cé­dure dis­ci­pli­naire de la FA et sa propre en­quête in­terne soient ter­mi­nées. » Anel­ka n’a plus joué de­puis le 29 jan­vier, of­fi­ciel­le­ment pour une bles­sure à un ge­nou.

En France, la sanc­tion in­fli­gée à l’at­ta­quant a été sa­luée par Ma­nuel Valls comme « un signe im­por­tant » . « Au­jourd’hui, cha­cun doit sa­voir que ce geste ( NDLR : de la que­nelle) est un geste an­ti­sé­mite. Cha­cun doit com­prendre que l’ini­tia­tive que j’ai prise ( en jan­vier) em­pêche M. ( Dieu­don­né) M’ba­la M’ba­la de te­nir les pro­pos qu’il al­lait te­nir dans sa tour­née de la haine » , a lan­cé le mi­nistre de l’In­té­rieur.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.