Gaë­tanLa­borde, l’étoi­le­mon­tante

RedS­tar - Lu­ze­nac

Le Parisien (Paris) - - Sports Ile- De- France - GILLES TOURNOUX

Gaë­tan La­borde en a fait sou­rire plus d’un au ly­cée Vic­tor- Du­ruy de Mont- deMar­san. A la tra­di­tion­nelle ques­tion de ren­trée sco­laire : « Quel mé­tier vou­drais- tu exer­cer ? » , le jeune Lan­dais ne s’est ja­mais dé­mon­té : « foot­bal­leur » , écri­vait- il chaque an­née sans trem­bler. « Et dire qu’une prof de fran­çais m’avait ré­pon­du que ce n’était pas un mé­tier » , se marre ce­lui qui, quelques an­nées plus tard, s’est fait un ma­lin plai­sir à lui prou­ver le contraire.

A bien­tôt 20 ans ( le 3 mai), Gaë­tan La­borde a fait du ballon rond son unique source de re­ve­nus. Sous contrat Elite aux Gi­ron­dins de Bor­deaux ( L 1), il de­vient pro­fes­sion­nel cet été pour les trois sai­sons à ve­nir. Pro­duit de la for­ma­tion bor­de­laise de­puis l’âge de 14 ans, le mi­lieu ex­cen­tré gauche s’en­dur­cit au­jourd’hui au Red Star, qui l’a ré­cu­pé­ré en prêt il y a six mois. Une bonne pioche pour le club de Saint- Ouen dont l’étoile re­com­mence à scin­tiller grâce no­tam­ment aux sta­tis­tiques du Mon­tois. Ré­pu­té pour ses qua­li­tés de per­cus­sion, La­borde reste sur sept buts lors des neuf der­niers matchs !

nPère à 18 ans et sé­lec­tion­né chez les Bleuets

Et c’est sans doute la rai­son pour la­quelle Lu­do­vic Ba­tel­li, en­traî­neur de l’équipe de France des moins de 20 ans, vient de le sé­lec­tion­ner en vue de la confron­ta­tion ami­cale contre l’Ukraine mer­cre­di pro­chain. Seul joueur convo­qué à ne pas évo­luer dans une struc­ture pro, l’in­té­res­sé ne se­ra pas pour au­tant dé­pay­sé. La vie en bleu, il connaît. Avec, comme point d’orgue à ce jour, la Coupe du monde des moins de 17 ans en 2011 et un quart de fi­nale contre le Mexique, pays or­ga­ni­sa­teur et vain­queur de l’épreuve.

« J’ai dé­cou­vert l’avion grâce à mes sé­lec­tions, ça a été la pa­nique la pre­mière fois que je l’ai pris pour une tour­née au Maroc » , sou­rit l’avant- der­nier d’une fra­trie de quatre qui « n’a ja­mais rou­lé sur l’or mais n’a man­qué de rien » . « L’équipe de France n’était pas un ob­jec­tif cette an­née, pour­suit le Bor­de­lais, unique bu­teur de la fi­nale de Coupe Gam­bar­del­la rem­por­tée contre Se­dan en 2013. Mais cette convo­ca­tion en U 20 ( la 2e) prouve peut- être que j’ai pas­sé un pa­lier au Red Star. »

Sur­clas­sé chaque an­née en jeunes après des dé­buts au Stade mon­tois sous les ordres de son père en ben­ja­mins, La­borde n’est plus le jeune agi­té qu’il était sur un ter­rain. « Je prends de meilleures dé­ci­sions lors des matchs, juge- t- il. J’ai mû­ri cette sai­son au contact de joueurs d’ex­pé­rience qui ont connu le monde pro. »

Il n’avait pas for­cé­ment be­soin de ce­la pour ga­gner en sa­gesse. A 18 ans, il a com­pris le sens des res­pon­sa­bi­li­tés en de­ve­nant père d’une pe­tite Ma­hy­na ( en ré­fé­rence aux ori­gines po­ly­né­siennes de la ma­man). « Je ve­nais d’ob­te­nir mon contrat ( à Bor­deaux) pour as­su­rer fi­nan­ciè­re­ment et puis il n’était pas ques­tion d’avor­te­ment car j’aime ma femme et on au­rait pu le re­gret­ter toute notre vie » , confie- t- il.

« Il a la tête sur les épaules, as­sure Steve Mar­let, l’an­cien at­ta­quant in­ter­na­tio­nal des Bleus de­ve­nu di­rec­teur spor­tif du Red Star. Main­te­nant, il faut qu’il la garde mais, foot­bal­lis­ti­que­ment par­lant, il est au- des­sus du pa­nier en Na­tio­nal. Et vu son âge et sa marge de pro­gres­sion, il ne peut qu’al­ler plus haut. » Ce soir ( 20 h 30), stade Bauer à Saint- Ouen. Ar­bitre : M. Bu­tault. Red Star : Plan­té - Ma­rie, Al­le­gro ( cap.), Cros, Ielsch - Far­din, Ma­khed­jouf, La­fon, Cas­tro, La­borde - Lee. Rem­pl. : Al­lain ( g.), An­tunes, Si­di­bé, Tu­lasne, Dur­bant. En­tr. : Ro­bert. Lu­ze­nac : West­berg - Dieuze, Ma­ka­lou, Man­go - Her­gault, N’Gos­so ( cap.), N’Diaye, Sa­naïa, Ech- Cher­gui - Hé­bras, Bou­taib. Rem­pl. : Gar­cia ( g.), Kolc­zyns­ki, De­rouard, Dia­ko­ta, Do­na N’Doh. En­tr. : Pe­lis­sier.

( LP/ Cédric Le­cocq.)

Stade de la Porte- de- Mon­treuil ( Pa­ris XXe), le 31 jan­vier. Le mi­lieu of­fen­sif au­do­nien Gaë­tan La­borde pour­rait se mon­trer dé­ci­sif ce soir contre le leader Lu­ze­nac, comme il l’avait été face au Pa­ris FC en ins­cri­vant le but de la vic­toire ( 3- 2).

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.