Cé­sars: l’an­néedes

Les tro­phées­du7e art fran­çais, dé­cer­nés ce soir ( 21 heures) en­di­rect sur Ca­nal +, ont comme unair­de­re­nou­veau. Avecdes out­si­ders in­at­ten­dus.

Le Parisien (Paris) - - Loisirsetspectacles - HU­BERT LIZÉ

Et si leur pre­mière fois était la bonne… Il y a un an, au mo­ment du sacre de Mi­chael Ha­neke pour son film « Amour » , avec Jean- Louis Trin­ti­gnant et Em­ma­nuelle Ri­va, qui au­rait pa­rié pour un cas­ting 2014 aus­si re­nou­ve­lé et ico­no­claste ? Sor­ti du cercle des pro­fes­sion­nels de la pro­fes­sion, les noms de Guillaume Gal­lienne, Adèle Exar­cho­pou­los, Ma­ri­sa Bo­ri­ni, Ma­ri­na Vacth, Lou de Laâge ou Pierre De­la­don­champs ne di­saient pas grand­chose à grand monde. Ces ac­teurs et ac­trices fi­gurent pour­tant par­mi la liste des pri­mo- nom­més, et peut- être se­ront- ils les écla­tantes ré­vé­la­tions de la 39e cé­ré­mo­nie des Cé­sars re­trans­mise ce soir, en di­rect et en clair sur Ca­nal + ( 21 heures) de­puis le Châ­te­let à Pa­ris. « C’est dire si le ci­né­ma fran­çais est in­croya­ble­ment riche et im­pré­vi­sible. Je tire mon cha­peau au re­nou­vel­le­ment des ta­lents et à la créa­ti­vi­té » , s’en­thou­siasme le pré­sident de l’Aca­dé­mie des Cé­sars et pro­duc­teur, Alain Ter­zian.

On es­père que la soirée, pré­si­dée par l’In­tou­chable Fran­çois Clu­zet et la pé­tillante maî­tresse de cé­ré­mo­nie belge Cé­cile de France, bé­né­fi­cie­ra de ce coup de fouet, qu’elle sau­ra ma­rier sur­prises, émo­tion, hu­mour et gla­mour. La pré­sence de Quen­tin Ta­ran­ti­no, ve­nu re­mettre un tro­phée d’hon­neur à la co­mé­dienne Scar­lett Jo­hans­son, et celle de Je­re­my Irons, pour sa­crer la meilleure ac­trice, sont gages de chic hol­ly­woo­dien et d’un grain de fo­lie.

Le ci­né­ma fran­çais prouve qu’il est en phase avec sa jeu­nesse”

Alain Ter­zian, pré­sident de l’Aca­dé­mie des Cé­sars

Ques­tion pal­ma­rès, la der­nière ligne droite pro­met un fi­nal au cou­deà- coude, les 4 000 vo­tants ayant jus­qu’à 16 heures au­jourd’hui pour se pro­non­cer sur In­ter­net. « Ce­la a ra­re­ment été si ou­vert » , es­time Alain Ter­zian. C’est en tout cas la pre­mière fois que les trois films les plus ci­tés abordent sans fausse pu­deur les ques­tions d’iden­ti­té sexuelle qui agitent le corps so­cial. « Les gar­çons et Guillaume, à table ! » de Guillaume Gal­lienne ( 10 no­mi­na­tions), « la Vie d’Adèle » ( 8) d’Ab­del­la­tif Ke­chiche — 3 palmes d’or à Cannes — et « l’In- connu du lac » ( 8) d’Alain Gui­rau­die : le monde du ci­né­ma donne la prime à l’au­dace et à la li­ber­té. « On est en prise to­tale avec la so­cié­té et même en avance sur les évo­lu­tions so­cié­tales, puisque tous ces films ont été lan­cés il y a deux ou trois ans, constate Alain Ter­zian. Le ci­né­ma fran­çais prouve qu’il est en phase avec sa jeu­nesse, ses émois, ses troubles, ses pas­sions. »

On ver­ra, à la lec­ture du pal­ma­rès, si ce cou­rant l’em­porte comme une vague dé­fer­lante. Ou si la co­mé­die dé­ca­pante ver­sion Du­pon­tel dans « 9 mois ferme » ( 6 no­mi­na­tions) bous­cule toute la hié­rar­chie et pro­pulse San­drine Ki­ber­lain, en­fin, au som­met. Ou en­core si la vic­toire sou­rit aux lé­gendes in­al­té­rables, qui n’ont pas dit leur der­nier mot. Po­lans­ki et sa « Vé­nus à la four­rure » ( 7 no­mi­na­tions), Mi­chel Bou­quet, Ca­the­rine De­neuve, Fan­ny Ar­dant… des ha­bi­tués qu’on re­ver­rait bien cé­sa­ri­sés en­core une fois. Les cou­lisses et les temps forts de la soirée

( Prod/ Etienne George.)

Ju­lie Gayet, ici avec Ra­phaël Per­son­naz, n’ap­pa­raît qu’une di­zaine de mi­nutes dans le film « Quai d’Or­say » .

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.