La­jus­ti­cein­ter­dit « In­ti­me­Con­vic­tion »

Le Parisien (Paris) - - Télévision Etmédias - S. M.

e juge des ré­fé­rés a don­né rai­son au doc­teur Jean- Louis Mul­ler en or­don­nant le re­trait du site d’Arte d’ « In­time Convic­tion » , une fic­tion ins­pi­rée de son his­toire. Ac­cu­sé d’avoir tué sa femme et dé­fi­ni­ti­ve­ment ac­quit­té le 31 oc­tobre 2013 après deux condam­na­tions, il voyait dans l’oeuvre une at­teinte à sa vie pri­vée. Et à son in­no­cence alors que les in­ter­nautes pou­vaient se pro­non­cer sur la culpa­bi­li­té de l’ac­cu­sé joué par Phi­lippe Tor­re­ton. La chaîne et la so­cié­té Ma­ha Pro­duc­tions doivent par ailleurs ver­ser 30 000 € de dom­mages et in­té­rêts, à titre de pro­vi­sion.

LnLe pro­duc­teur fait ap­pel

Pro­jet bi­mé­dia, « In­time Convic­tion » s’ar­ti­cu­lait en deux temps. D’abord un té­lé­film, vu par 1,4 mil­lion de per­sonnes le 14 fé­vrier sur Arte, qui po­sait les bases de l’en­quête et se concluait par l’ar­res­ta­tion du mé­de­cin ac­cu­sé d’avoir tué sa femme. En­suite, sur le site de la chaîne, les in­ter­nautes pou­vaient suivre, grâce à de pe­tites vi­déos quo­ti­diennes, le pro­cès de Villers- Tor­re­ton, qui s’est te­nu dans les condi­tions du réel, dans une cour d’as­sises, avec de vrais avo­cats, un pré­sident et un ju­ry com­po­sé d’ano­nymes. Leur ver­dict de­vait être dif­fu­sé di­manche 2 mars. « Ils ont ac­quit­té VillersMul­ler » , a ré­vé­lé à l’au­dience mer­cre­di Me Dupont- Mo­ret­ti, dé­fen­seur du doc­teur Mul­ler, dans le but de « fu­siller le pro­gramme » , qu’il qua­li­fie de « sa­lo­pe­rie sans nom » , de « jus­tice à deux balles de téléréalité qui ne tient pas compte de l’au­to­ri­té de la chose ju­gée » .

Hier, Arte a pris acte de la dé­ci­sion. De son cô­té, De­nis Pon­cet, ini­tia­teur et pro­duc­teur d’ « In­time Convic­tion » , a dé­ci­dé de faire ap­pel. « Je suis éton­né, mais aus­si écoeu­ré et dé­çu » , a- t- il ré­agi hier. « C’est de la vraie bonne té­lé » , se dé­fend- il, bles­sé de se voir ac­cu­sé de faire de la té­lé pou­belle. « Qu’il n’y ait pas eu suf­fi­sam­ment de chan­ge­ments par rap­port à la réa­li­té, je veux bien le conce­voir, conti­nue- t- il. Mais si j’ai mon­té ce pro­jet à une époque où il n’était pas en­core ac­quit­té, c’est jus­te­ment parce que je trou­vais sa condam­na­tion in­jus­ti­fiée. Mul­ler a de­puis été ac­quit­té. On avait donc plu­tôt rai­son. »

( Ma­ha Pro­duc­tions.)

Les images du té­lé­film « In­time Convic­tion » avec Phi­lippe Tor­re­ton de­vront être re­ti­rées du site de la chaîne. Ain­si en a dé­ci­dé la jus­tice.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.