Ad­ver­sai­resàl’écran, amis­dan­sla­vie

Gul­li, 20h45. Dans le jeu « Ta­hi­ti Quest » , plu­sieurs fa­milles s’af­frontent sur fond de la­gons et de co­co­tiers. Mais les par­ti­ci­pants ont ra­pi­de­ment sym­pa­thi­sé.

Le Parisien (Paris) - - Télévision Etmédias - HÉ­LÈNE BRY

Alors que la com­pé­ti­tion bat son plein dans « Ta­hi­ti Quest » ( Gul­li, 20 h 45) entre les fa­milles qui par­ti­cipent à ce « Koh- Lan­ta ju­nior » , une des ma­mans ra­conte le dé­pay­se­ment en Po­ly­né­sie fran­çaise. Sté­pha­nie Go­del, de l’équipe bleue, ne di­ra rien sur l’is­sue de la com­pé­ti­tion ( le tour­nage à Ta­hi­ti a eu lieu à la Tous­saint). Mais cette cadre com­mer­ciale dans l’agroa­li­men­taire, ha­bi­tant le HautR­hin, garde en tête les images ensoleillées d’une « très belle aven­ture » .

Car sur place les dif­fé­rentes équipes, les bleus, les verts, les vio­lets, etc., ont sym­pa­thi­sé. « Il y avait des règles qui di­saient qu’on ne de­vait pas trop se par­ler. Mais la fa­mille belge ( NDLR : les oranges) avait le fa­ré ( ha­bi­ta­tion po­ly­né­sienne) d’à cô­té, et il suf­fi­sait que les en­fants trouvent une balle pour qu’ils se mettent à jouer en­semble. » Apé­ros, bar­be­cues… Une am­biance cam­ping ré­gnait au bord du Pacifique. « Le soir, on at­ten­dait que les ca­mé­ras s’en aillent pour dis­cu­ter en­semble. »

nIls se rendent vi­site

Ré­sul­tat : de belles ami­tiés. « Les Belges sont ve­nus pas­ser les va­cances d’hi­ver chez nous en Al­sace, et on ira chez eux à Pâques. Les verts et les vio­lets vien­dront nous rendre vi­site aus­si bien­tôt… » En at­ten­dant, Sté- phanie pré­pare un album pho­tos. Par­mi les bons sou­ve­nirs : « Ben­ja­min Cas­tal­di est ve­nu nous voir dans les fa­rés. Il est très sym­pa et a un bon fee­ling avec les en­fants. » La mère de fa­mille a aus­si ap­pré­cié ce qu’elle appelle « le Ta­hi­ti drive » : « Le ma­tin, on fai­sait une liste de courses, et le soir les choses étaient dans le fri­go. »

Un bé­mol peut- être ? Sté­pha­nie a trou­vé les épreuves un peu plan- plan d’un point de vue spor­tif. Mais il faut dire qu’elle pos­sède plu­sieurs titres de cham­pionne d’Al­sace de gym­nas­tique ar­tis­tique à son ac­tif. Et que ses deux en­fants, Li­lou, 10 ans, et Ma­lo, 8 ans, ont des com­pé­ti­tions de ski tous les week- ends.

Sté­pha­nie Go­del, de la fa­mille bleue, ex­plique que mal­gré les consignes les équipes pas­saient du temps en­semble hors ca­mé­ra.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.