Af­faire UIMM : jour J pour Gau­tier-Sau­va­gnac

Le Parisien (Paris) - - ÉCONOMIE - B.M.

C’EST AU­JOURD’HUI que l’an­cien pa­tron de la très puis­sante fé­dé­ra­tion pa­tro­nale de la mé­tal­lur­gie, De­nis Gau­tier-Sau­va­gnac, se­ra fixé sur son sort. Les juges de la cour d’ap­pel de Pa­ris doivent en ef­fet dire en mi­lieu de jour­née si l’ex-pa­tron s’est ren­du coupable de dé­tour­ne­ment de fonds au sein de l’UIMM (Union des in­dus­tries et des mé­tiers de la mé­tal­lur­gie). En 2014, De­nis Gau­tier-Sau­va­gnac avait été condam­né en pre­mière ins­tance à trois ans de pri­son dont un ferme et à 375 000 € d’amende. Et l’UIMM à 150 000 € en tant que per­sonne mo­rale.

18 M€ en es­pèces

L’af­faire re­monte à 2007. Cette an­née-là, une en­quête ju­di­ciaire ré­vèle l’exis­tence d’une caisse d’en­traide pour les in­dus­tries des mé­taux en cas de grève. Ap­pro­vi­sion­née par les en­tre­prises adhé­rentes à l’UIMM, elle comp­tait près de 600 M€ en 2006. Si cette caisse a ef­fec­ti­ve­ment bien ser­vi à sou­te­nir des pa­trons pen­dant de longs conflits — comme ce­lui de chez PSA à Aul­nay en 2007 — les juges re­prochent à De­nis Gau­tierSau­va­gnac d’en avoir uti­li­sé une par­tie, en toute opa­ci­té et illé­ga­li­té, à d’autres fins. Entre 2000 et 2007, près de 18 M€ en es­pèces ont ain­si été re­ti­rés d’un compte ban­caire par l’an­cien pa­tron de l’UIMM. Avec trois autres cadres de la fé­dé­ra­tion, De­nis Gau­tier-Sau­va­gnac avait ex­pli­qué que ces sommes d’ar­gent étaient des­ti­nées à « flui­di­fier les re­la­tions so­ciales ». Au­tre­ment dit, qu’elles avaient bé­né­fi­cié aux syn­di­cats. Mais au­cune preuve n’avait pu être ap­por­tée à l’ap­pui de ces dé­cla­ra­tions.

Les juges, eux, avaient es­ti­mé que cet ar­gent concour­rait à « ali­men­ter des soup­çons de fi­nan­ce­ment oc­culte de par­tis po­li­tiques, d’achats de par­le­men­taires […] et d’en­ri­chis­se­ment per­son­nel ». Une par­tie de ces fonds a par ailleurs été uti­li­sée pour ré­mu­né­rer des sa­la­riés non dé­cla­rés. Une autre a ser­vi à des com­plé­ments de sa­laire ou de re­traite éga­le­ment non dé­cla­rés.

De­nis Gau­tier-Sau­va­gnac a été condam­né à trois ans de pri­son dont un ferme et à une amende.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.