Qui sont les 26 as­si­gnés de la COP21 ?

Le Parisien (Paris) - - FAITS DIVERS - Ma­thieu, 32 ans, l’un des as­si­gnés ÉRIC PEL­LE­TIER

ILS SONT 26. En ver­tu de l’état d’ur­gence, ces militants d’ex­trême gauche, dont six femmes, ont été as­si­gnés à ré­si­dence par le mi­nis­tère de l’In­té­rieur pen­dant la pé­riode de la COP21. Les ar­rê­tés pré­fec­to­raux fixent des obli­ga­tions strictes qui leur im­posent de ne pas quit­ter leur com­mune de ré­si­dence, de poin­ter trois fois par jour au com­mis­sa­riat ou à la bri­gade de gen­dar­me­rie lo­cale. En outre, les per­sonnes vi­sées ne peuvent sor­tir de chez elles de 20 heures à 6 heures du ma­tin. Le tout jus­qu’au 12 dé­cembre, après la fin de la COP21. Un ré­gime dra­co­nien im­pos­sible à im­po­ser hors état d’ur­gence mais jus­ti­fié, se­lon la Place Beau­vau, par les an­té­cé­dents de vio­lences de la plu­part des in­té­res­sés.

L’In­té­rieur a frap­pé fort. Ain­si un ar­rê­té vise-t-il une jeune femme de 23 ans… in­car­cé­rée à Fleu­ry-Mé­ro­gis. L’ad­mi­nis­tra­tion a en fait an­ti­ci­pé une pos­sible libération, une au­dience étant pré­vue le 25 no­vembre. Les ma­gis­trats ont fi­na­le­ment dé­ci­dé de la main­te­nir en dé­ten­tion. Pour as­seoir leurs dé­ci­sions, les pré­fec­tures se sont fon­dées sur les in­for­ma­tions col­lec­tées par les ser­vices de ren­sei­gne­ment, qu’elles re­posent sur des condam­na­tions ju­di­ciaires ou non.

Deux militants, un homme et une femme, ont été mis en cause après que leurs em­preintes ont été re­trou­vées sur « un en­gin in­cen­diaire » dé­po­sé sous une voi­ture de po­lice à Pa­ris en 2007. Cinq autres sont soup­çon­nés d’avoir agres­sé des po­li­ciers ou des gen­darmes ou d’avoir ap­pe­lé à l’ac­tion vio­lente (« L’air est au na­palm pas au re­tour au calme »). Une autre a été mise en cause dans la « fa­bri­ca­tion d’ex­plo­sifs » à Tou­louse en 2007 et un « at­ten­tat » à Rennes, l’an­née sui­vante. Cer­tains par­cours ap­pa­raissent moins ra­di­caux (simple rap­pel à la loi pour l’un, « par­ti­ci­pa- tion à une ma­ni­fes­ta­tion contre les vio­lences po­li­cières » pour un autre).

Agés de 23 à 38 ans, les as­si­gnés, ma­jo­ri­tai­re­ment « sans pro­fes­sion connue » ou étu­diants, se re­trouvent sur les lieux des grandes contes­ta­tions éco­lo­gistes et anar­cho-li­ber­taires en France. A com­men­cer par Notre-Dame-des-Landes (Loire-At­lan­tique), Si­vens (Tarn), l’en­droit où est mort Ré­mi Fraisse, tué par l’explosion d’une gre­nade lors d’échauf­fou­rées avec les gen­darmes, ou en­core Bure (Meuse) pour lut­ter contre l’en­fouis­se­ment de dé­chets ra­dio­ac­tifs. A l’étran­ger, on les aper­çoit sur­tout en Ita­lie, comme sur le chan­tier du TGV Lyon-Tu­rin. Dans ce do­maine, la co­opé­ra­tion po­li­cière fonc­tionne : plu­sieurs militants ont été ar­rê­tés à Gênes, en route, se­lon les ser­vices de po­lice, pour l’Ex­po­si­tion uni­ver­selle de Mi­lan.

Ma­thieu, 32 ans, l’un des as­si­gnés, ha­bi­tant au Mas-d’Azil, en Ariège, a écrit une lettre ou­verte pour iro­ni­ser sur le sort qui lui est ré­ser­vé : « On pu­nit un pro­fil (le mien en l’oc­cur­rence), c’est-à-dire qu’on ne me sanc­tionne pas pour quelque chose que j’au­rais fait, mais pour ce que je suis (ou ce que je suis sup­po­sé être) », ré­su­met-il. Se­lon les ser­vices de ren­sei­gne­ment, il a été mis en cause après l’agres­sion d’un jour­na­liste et d’un po­li­cier lors d’un dé­fi­lé de la Gay Pride à Tours. Ce que re­fuse de com­men­ter le col­lec­tif contre l’état d’ur­gence dans le dé­par­te­ment. L’un de ses membres, Florent, in­voque les at­teintes aux li­ber­tés in­di­vi­duelles : « C’est la lé­gi­ti­mi­té de ces dé­ci­sions que nous re­met­tons en cause. Il s’agit de peines sans pro­cé­dures d’ins­truc­tion, prises de ma­nière non contra­dic­toire se­lon une lo­gique proac­tive. Et donc ab­surde, puisque les in­frac­tions n’ont pas eu lieu. » Les avo­cats de la mou­vance tentent de fé­dé­rer leurs ac­tions. Pour l’ins­tant, les re­cours n’ont pas abou­ti.

« On ne me sanc­tionne pas pour quelque chose que j’au­rais fait, mais pour ce que je suis »

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.