Pla­ti­ni, une chance au ti­rage ?

Le Parisien (Paris) - - SPORTS - RO­NAN FOL­GOAS

CE N’EST POUR L’INS­TANT qu’une hy­po­thèse, mais Mi­chel Pla­ti­ni a une fu­rieuse en­vie d’y croire. Le sa­me­di 12 dé­cembre, jour du ti­rage au sort de l’Eu­ro 2016 à Pa­ris, Pla­toche compte ain­si être de la fête dans son cos­tume re­trou­vé de pré­sident de l’UEFA. Le ca­len­drier des deux pro­cé­dures en cours, la pre­mière de­vant le Tri­bu­nal ar­bi­tral du sport (TAS), la se­conde de­vant le co­mi­té d’éthique de la Fifa, peut en ef­fet lui of­frir quelques jours de ré­pit. Une sorte de fe­nêtre ou­verte dont il a bien l’in­ten­tion de pro­fi­ter pour se mon­trer à la face du monde et lan­cer en­fin, même de ma­nière sub­li­mi­nale, sa cam­pagne pré­si­den­tielle pour la Fifa.

Dans le dé­tail, son équipe de conseillers es­père une dé­ci­sion po­si­tive du TAS au plus tard en fin de se­maine pro­chaine, au­tour du 10 dé­cembre. La ju­ri­dic­tion su­prême du sport an­nu­le­rait alors la sus­pen­sion pro­vi­soire de quatre-vingt­dix jours dont Pla­ti­ni fait l’ob­jet de­puis dé­but oc­tobre à cause d’un ver­se­ment sus­pect de 1,8 M€ réa­li­sé par la Fifa à son bé­né­fice. Le ca­len­drier est ser­ré mais se­lon ce scé­na­rio op­ti­miste, l’an­cien sé­lec­tion­neur des Bleus (1988-1992) re­trou­ve­rait im­mé­dia­te­ment son fau­teuil de pa­tron de l’UEFA et se­rait donc en ca­pa­ci­té de pré­si­der la cé­ré­mo­nie de ti­rage au sort de l’Eu­ro, pré­vue le 12 dans la ca­pi­tale.

La chambre de ju­ge­ment du co­mi­té d’éthique de la Fifa, cen­sée pro­non­cer une sus­pen­sion dé­fi­ni­tive à son en­contre, pour­rait-elle contra­rier ces plans ? « C’est tout à fait im­pos­sible, souffle un connais­seur du dos­sier. Les avo­cats de Pla­ti­ni ont jus­qu’à jeu­di pour ré­pondre au rap­port si­gné par l’ins­truc­trice Va­nes­sa Al­lard (NDLR : le­quel pré­co­nise une sus­pen­sion à vie). Confor­mé­ment à leur de­mande, ils se­ront en­suite en­ten­dus, avec Mi­chel Pla­ti­ni, par le pré­sident de la chambre de ju­ge­ment. Au­cune date n’a en­core été fixée mais ce ne se­ra sû­re­ment pas avant le 12. » Alors que le clan Pla­ti­ni était jus­qu’à main­te­nant pres­sé par le temps, il ne de­vrait cette fois ma­ni­fes­ter au­cun em­pres­se­ment pour trou­ver un ren­dez-vous. His­toire de pro­fi­ter le plus long­temps pos­sible de cette li­ber­té pro­vi­soire of­ferte par le TAS. Evi­dem­ment, cette opé­ra­tion sym­bo­lique et mé­dia­tique du 12 dé­cembre tom­be­rait à l’eau si le Tri­bu­nal ar­bi­tral dé­ci­dait plu­tôt de confir­mer la sus­pen­sion de Pla­ti­ni. « Ce se­rait même la fin des es­poirs de Pla­ti­ni », an­ti­cipe un proche.

(Reu­ters/Eric Gaillard.)

Le pa­tron de l’UEFA, sus­pen­du pro­vi­soi­re­ment après la ré­vé­la­tion d’un ver­se­ment sus­pect de la part de la Fifa à son bé­né­fice, es­père que le Tri­bu­nal ar­bi­tral du sport an­nu­le­ra cette me­sure à la fin de la se­maine pro­chaine.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.