« Je lis dès que je peux »

Le Parisien (Paris) - - LOISIRS ET SPECTACLES - R.B.

ÇA N’EST PAS LA PA­GAILLE, mais une joyeuse am­biance règne, ce sa­me­di ma­tin, sur les 500 m2 de la bi­blio­thèque Louise-Mi­chel, si­tuée au coeur d’une zone po­pu­laire et à forte mixi­té so­ciale du XIXe ar­ron­dis­se­ment de Pa­ris. A l’en­trée, thé, ca­fé et gâ­teaux sont of­ferts aux usa­gers, les­quels se ré­par­tissent dans di­vers es­paces amé­na­gés : ici des ados aux tables de jeux, là des en­fants de­vant les au­to­mates de prêt, ailleurs des tout pe­tits ins­tal­lés sur des ta­pis de sol avant une lec­ture d’his­toires, plus loin des ma­mans et leur pro­gé­ni­ture qui consultent les rayons.

Ju­lien Prost, res­pon­sable ad­joint des lieux, est fier de les voir si ani­més : la bi­blio­thèque Louise-Mi­chel en­re­gistre entre 500 et 600 en­trées par jour en se­maine, et entre 800 et 1 000 le sa­me­di. « Ici, c’est une bi­blio­thèque de quar­tier, un des lieux de vie les plus fré­quen­tés de cette par­tie du XIXe, ex­plique-t-il. Ac­cueil per­son­na­li­sé, sélections des bi­blio­thé­caires dis­po­sées sur un îlot très vi­sible, ani­ma­tions, thé et ca­fé of­fert, toutes ces dé­marches visent à en faire un es­pace convi­vial, fa­mi­lial, où les adultes et les en­fants viennent sou­vent, res­tent, traînent, font des ren­contres… » Et les plus jeunes, qui réa­lisent 60 % des em­prunts, alors que le fonds est consti­tué d’ou­vrages adultes et jeunesse à parts équi­va­lentes, ap­pré­cient : « Ils viennent avec leurs pa­rents, frères, soeurs, ou seuls dès 7 ans. Ils se dé­brouillent pour em­prun­ter via les au­to­mates… »

« Ici, tout est bien : il y a beau­coup de choix, je ren­contre tou­jours

plein d’amis »

Ain­si Be­li, 11 ans, en classe de 6e, re­pé­ré près d’un au­to­mate, se rend seul à la bi­blio­thèque de­puis qu’il a 8 ans : « Je viens plu­sieurs fois par se­maine, j’em­prunte entre trois et cinq livres tous les huit jours, des BD de Lu­cky Luke, des man­gas, des livres sur le foot. Ici, tout est bien : il y a beau­coup de choix, je ren­contre tou­jours plein d’amis, les ca­na­pés sont confor­tables, et je fré­quente l’es­pace jeux… »

Plus jeunes, Maïa, 10 ans et sa soeur Lucie, 7 ans, sont ac­com­pa­gnées d’Alain, leur pa­pa, qui me­sure la dif­fé­rence de rythme entre ses lec­tures et celles de ses filles : « J’em­prunte un ou­vrage que je garde entre une et trois se­maines, Maïa et Lucie dé­vorent cinq à dix livres ou BD par se­maine. » Maïa, qui adore lire « des ro­mans jeunesse et des man­gas », fait confiance « aux sug­ges­tions des bi­blio­thé­caires. Je lis dès que je peux, le soir à la mai­son, ou pen­dant les per­ma­nences à l’école ».

Pa­trice, usa­ger as­si­du, ve­nu avec son fils Ga­briel, 8 ans, plon­gé dans un exem­plaire de « Mi­ckey », ap­pré­cie « le dy­na­misme de cette bi­blio­thèque. C’est un lieu de pas­sage qui contri­bue à la vie du quar­tier ».

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.