Ne meurt ja­mais

Le Parisien (Paris) - - TÉLÉVISION ET MÉDIAS - HU­BERT LIZÉ YVES JAEGLÉ

de Rid­ley Scott (2001), avec An­tho­ny Hop­kins, Ju­lianne Moore, Ga­ry Old­man, Ray Liot­ta. Du­rée : 2 h 5. RTL 9, 20 H 40. L’agent Cla­rice Star­ling pen­sait en avoir fi­ni avec le plus ma­chia­vé­lique des se­rial killers après « le Si­lence des agneaux ». Mais le cau­che­mar re­prend de plus belle dans « Han­ni­bal », réa­li­sé par Rid­ley Scott, qui suc­cède à Jo­na­than Demme. Une suite su­pé­rieure au pre­mier pour plu­sieurs rai­sons. Flo­rence, pour com­men­cer. L’in­trigue dé­marre dans la ville tos­cane où le tueur can­ni­bale en ca­vale (An­tho­ny Hop­kins), se cache der­rière l’iden­ti­té d’un his­to­rien de la Re­nais­sance. La traque du flic ita­lien qui croit l’avoir re­con­nu est un som­met de ten­sion, de frayeur et de vio­lence froide. Le tout dans le dé­co­rum in­quié­tant des vieux bâ­ti­ments flo­ren­tins. C’est la rousse Ju­lianne Moore qui in­carne Cla­rice Star­ling à la place de Jo­die Fos­ter, et elle lui donne un sup­plé­ment de pro­fon­deur, de sen­sua­li­té et d’hu­ma­ni­té. Cô­té ga­le­ries de crimes, « Han­ni­bal » contient deux scènes d’an­tho­lo­gie : les co­chons sau­vages des ber­gers sardes qui passent à l’at­taque, et le ri­pou joué par Ray Liot­ta dont An­tho­ny Hop­kins fait son plat de ré­sis­tance à la ma­nière d’un oeuf à la coque dans une sé­quence cu­li­naire ter­rible.

d’An­dré Té­chi­né (2007), avec Mi­chel Blanc, Em­ma­nuelle Béart, Sa­mi Boua­ji­la, Ju­lie De­par­dieu… Du­rée : 1 h 55. NU­MÉ­RO 23, 20 H 45. « J’ai pas la gale quand même. » Ma­nu, jeune pro­vin­cial mon­té à Pa­ris pour trou­ver du bou­lot à l’été 1984, a des tâches bi­zarres sur le torse. Il a le si­da. Un nom que per­sonne ne connaît en­core à l’époque. On n’y croit pas. On ne com­prend pas. An­dré Té­chi­né dresse ma­gni­fi­que­ment le por­trait d’une France du dé­but des an­nées 1980, qui vit as­sez li­bre­ment, et sans se pro­té­ger — la ca­pote n’est alors qu’une blague — alors que la ma­la­die va frap­per de plein fouet. « Les Té­moins », ce sont ceux qui dé­couvrent, cherchent, aux pre­mières loges, comme Adrien, un mé­de­cin amou­reux de Ma­nu… La pre­mière par­tie du film évoque les beaux jours. La se­conde, la peste, qui ra­vage tout. Le film dé­gage la puis­sance d’un té­moi­gnage qui ras­semble une gé­né­ra­tion, face à la ca­tas­trophe, sous le masque d’une fic­tion ha­le­tante, amou­reuse et po­li­cière. Un grand ré­cit à la fois col­lec­tif et per­son­nel.

(DR.)

An­tho­ny Hop­kins re­prend son rôle de tueur can­ni­bale alors que Ju­lianne Moore rem­place Jo­die Fos­ter pour jouer Cla­rice Star­ling..

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.