Lyon se ras­sure un peu

Ligue 1.

Le Parisien (Paris) - - SPORTS - CH­RIS­TOPHE BÉRARD

L’HEMORRAGIE est stop­pée mais les doutes n’ont pas dis­pa­ru pour Lyon. Et le point rap­por­té hier soir de Nantes après un bien triste 0-0 fait sur­tout of­fice de cache-mi­sère. Ternes dans le jeu et fé­briles en dé­fense, les Lyon­nais ne sont pas gué­ris. La somme de tra­vail d’Hu­bert Four­nier pour re­cons­truire son équipe reste im­mense. Les coups, ça fait du bien quand ça s’ar­rête. Alors for­cé­ment, après trois claques consé­cu­tives et neuf buts en­cais­sés, Lyon ins­pi­rait sur­tout à ne pas se re­ce­voir un nou­vel up­per­cut d’en­trée à la Beau­joire. C’est donc les pieds trem­blants que les Lyon­nais ont com­men­cé. Lo­gi­que­ment, Nantes, plus agres­sif, do­mine les dé­bats. Dans leur sur­face, les hommes d’Hu­bert Four­nier ou­blient par­fois de sau­ter mais le coup de tête de Sa­la passe au-des­sus du but de Gor­ge­lin (15e). Do­mi­né no­tam­ment en mi­lieu, l’OL manque tou­te­fois le holp-up en pre­mière pé­riode avec un coup de tête de Go­na­lons heur­tant le haut de la trans­ver­sale de Du­pé (33e).

Sur­tout ne pas perdre

Sur son banc, Der Za­ka­rian passe, lui, de l’ex­cès à la franche co­lère en une mi­nute en voyant d’abord Ko­né blo­quer vi­ri­le­ment Sa­la dans la sur­face. Mais M.De­le­rue n’ac­corde pas de pé­nal­ty (37e). Dix se­condes plus tard, une frappe d’Ilo­ki, en po­si­tion idéale, est dé­tour­née par le haut de la poitrine de Mo­rel. Cette fois, l’ar­bitre s’abs­tient à rai­son de sif­fler (38e). A la pause, Be­di­mo re­con­naît au mi­cro de Ca­nal + que Nantes do­mine la ren­contre. « Nous sommes té­ta­ni­sés, ce qui est un peu nor­mal après notre se­maine com­pli­quée, lâche-t-il. Mais on se doit de mieux faire. Nantes nous gêne vrai­ment au mi­lieu alors que nous, on les laisse trop jouer. Ce­la me met en co­lère. »Il faut croire que la co­lère a des vertus anes­thé­siantes et conta­gieuses car la se­conde pé­riode n’est qu’un long pen­sum in­di­geste et dé­pour­vu d’oc­ca­sions de but et de rythme. Au fil des mi­nutes, Nantes se rap­pelle qu’il vise d’abord le main­tien et baisse de deux ou trois tons. De son cô­té, Lyon fait tout pour ne pas perdre. « On n’a pas de confiance et on va avan­cer pe­tit à pe­tit, sou­pire Mo­rel. Il y a en­core du che­min. » Car An­gers, son pro­chain ad­ver­saire (pour l’ul­time ren­dez­vous à Ger­land en cham­pion­nat), se­ra pro­ba­ble­ment moins ti­mide que les Nan­tais. Spec­ta­teurs: 26.000. Ar­bitre: A. De­le­rue Aver­tis­se­ments. Nantes : Sa­ba­ly (17e); Lyon : Ra­fael (14e), Ghez­zal (81e) Nantes : Du­pé - Du­bois, Viz­car­ron­do (cap), Djid­ji, Sa­ba­ly - A. Tou­ré, Deaux - Ilo­ki (Au­del 61e), Adryan (Bam­mou 68e), Len­ja­ni - Sa­la (Sig­thórs­son 68e) En­tr. : Der Za­ka­rian Lyon : Gor­ge­lin - Ra­fael (To­lis­so 31e), Go­na­lons (cap), Ko­né, Be­di­mo - Fer­ri, J. Mo­rel, Mvuem­ba, Mal­branque (Del Cas­tillo 82e) - La­ca­zette, Beau­vue (Ghez­zal 74e) En­tr. : Four­nier

(Pho­topqr/« Ouest-France »/Franck Du­bray.)

Stade de la Beau­joire (Nantes), hier soir. Beau­vue et les at­ta­quants lyon­nais n’ont pas trou­vé la faille dans la dé­fense nan­taise.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.