En­tre­prise Ben­ne­teau et frère

Le Parisien (Paris) - - SPORTS - LIO­NEL CHA­MI

JU­LIEN BEN­NE­TEAU re­part sur le cir­cuit avec pour coach… son jeune frère An­toine, 28 ans. « C’est une nou­velle aven­ture, dit Ju­lien, 33 ans, éloi­gné des courts ces huit der­niers mois par une bles­sure et une opé­ra­tion à un ad­duc­teur. On part dé­jà sur un an, mais on n’a pas fixé de date. J’ai be­soin d’avoir quel­qu’un qui me connaît très bien et qui connaît le cir­cuit. »

L’an­cien 25e mon­dial, tom­bé au 533e rang de­puis sa bles­sure, a dû ces­ser sa col­la­bo­ra­tion avec Loïc Cour­teau, ce der­nier ayant re­joint le staff de l’équipe de France. An­cien joueur (370e en 2013), An­toine avait opé­ré une re­con­ver­sion en tant que jour­na­liste re­por­teur d’images (JRI). « L’idée a mû­ri pe­tit à pe­tit, avec Ju­lien, ex­plique-t-il. On a dis­cu­té du ca­rac­tère spé­cial d’une telle col­la­bo­ra­tion entre frères. On a tou­jours par­ta­gé l’amour du sport, sur console, au foot, avant d’être dé­tec­tés l’un et l’autre au ten­nis. En­suite, nous avons sui­vi à peu près le même par­cours à plu­sieurs an­nées de dis­tance. Si bien que nous n’avons pas beau­coup gran­di en­semble. Nos routes se sont sé­pa­rées quand je suis par­ti à l’uni­ver­si­té de Flo­ride à 20 ans (NDLR : il a une li­cence de bu­si­ness ma­na­ge­ment). »

Tou­jours en contact avec Loïc Cour­teau

Le ca­det n’est pas dé­mu­ni, en dé­pit de son in­ex­pé­rience : « C’est aus­si ce qui rend le chal­lenge si ex­ci­tant. J’ai la chance de pas­ser après Loïc (Cour­teau) dont je suis très proche. Grâce à lui, Ju­lien sait tout de son propre fonc­tion­ne­ment. Quant à moi, je se­rai en contact étroit avec Loïc et je pour­rai me tour­ner vers lui si né­ces­saire. Je connais Ju­lien par coeur. C’est sur­tout dans l’ap­proche hu­maine que je pense lui ap­por­ter le plus. Je crois que je sau­rai me mon­trer in­dul­gent et exi­geant à la fois. »

Ju­lien Ben­ne­teau, opé­ré à un ad­duc­teur, n’a plus joué de match de­puis huit mois.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.