Des tubes qui tuent !

Le Parisien (Paris) - - LES SORTIES AU CINÉMA - H.L.

d’Owen Har­ris, avec Ni­cho­las Hoult, Craig Ro­berts, Ro­san­na Ar­quette… Du­rée : 1 h 43. VOUS AI­MEZ LE ROCK AR­TY, la mu­sique élec­tro soyeuse, la pop lu­mi­neuse et ins­pi­rée… Alors « Kill Your Friends » va vous dé­vas­ter. Sur une im­pec­cable bande ori­gi­nale, ce film montre l’ar­rière-cui­sine peu en­ga­geante d’un la­bel de disques branché, à la fin des an­nées 1990, à Londres. Et dresse un por­trait peu flat­teur des ar­tistes. A l’époque, des groupes comme Blur, Oa­sis et Ra­dio­head cassent la ba­raque. Jeune di­rec­teur ar­tis­tique cu­pide et am­bi­tieux, Ste­ven Stel­fox tente déses­pé- ré­ment de sau­ver sa car­rière en dé­cou­vrant un groupe gé­nial. Mais ce monde est une jungle im­pi­toyable. Ses col­lègues ne pensent qu’à prendre sa place, guet­tant son moindre faux pas. Car­bu­rant aux ecs­ta­sys, à la co­caïne et à l’al­cool — comme presque tout le monde dans la boîte — Stel­fox fi­nit par pé­ter les plombs et assassine froi­de­ment son prin­ci­pal ri­val. Un flic, lui-même pa­ro­lier à ses heures, est char­gé de l’en­quête. Stel­fox ima­gine un stra­ta­gème ma­chia­vé­lique pour s’en sor­tir…

Ins­pi­ré d’un ré­cit de John Ni­ven, « Kill Your Friends » offre une vi­sion du monde de la mu­sique et du disque d’un cy­nisme ef­frayant, mais, pour les connais­seurs, as­sez réa­liste. Dans son mon­tage ner­veux et la ma­nière qu’il a de conduire son ré­cit à la pre­mière per­sonne, on sent que le jeune réa­li­sa­teur a beau­coup ai­mé « Trains­pot­ting » de Dan­ny Boyle. Une bonne ré­fé­rence. Il y a aus­si dans ce thril­ler un cô­té « Ame­ri­can Psy­cho » in­dé­niable. Mais ce film est par­fai­te­ment réa­li­sé et sur­tout for­mi­da­ble­ment in­ter­pré­té, no­tam­ment par Ni­co­las Hoult (« Mad Max, Fu­ry Road »). Et, contrai­re­ment à cer­tains disques, à au­cun mo­ment on ne s’y en­nuie.

(DR.)

Ni­cho­las Hoult est Ste­ven Stel­fox.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.