Le quar­tier des grands ma­ga­sins sous haute sur­veillance

Avec ses cen­taines de bars, hô­tels, salles de spec­tacle, etc., le IXe est par­ti­cu­liè­re­ment concer­né par l’état d’ur­gence. Ber­nard Ca­ze­neuve s’est ren­du au com­mis­sa­riat hier soir.

Le Parisien (Paris) - - LE JOURNAL DE PARIS - BE­NOÎT HASSE

« JE SUIS VE­NU vous dire mon im­mense re­con­nais­sance pour votre tra­vail. Je te­nais aus­si à vous as­su­rer que tout le monde est sous pres­sion pour vous do­ter, le plus ra­pi­de­ment pos­sible, d’équi­pe­ments de sécurité de très haut ni­veau. » Le mi­nistre de l’In­té­rieur, Ber­nard Ca­ze­neuve, n’a été avare ni de fé­li­ci­ta­tions ni d’en­cou­ra­ge­ments, hier soir, au com­mis­sa­riat cen­tral du IXe, où il a ef­fec­tué une ra­pide « re­vue de troupe ».

Le dé­pla­ce­ment mi­nis­té­riel dans cet ar­ron­dis­se­ment (épar­gné lors des ter­ribles at­taques du ven­dre­di 13 no­vembre) ne de­vait rien au ha­sard. Avec ses 670 bars (dont une cin­quan­taine sont ou­verts la nuit), ses 182 hô­tels, ses 30 salles de spec­tacle et sur­tout ses grands ma­ga­sins fré­quen­tés par des di­zaines de mil­liers de vi­si­teurs du­rant les fêtes, le IXe fait fi­gure de sec­teur ul­tra­sen­sible. Et la mise en oeuvre de l’état d’ur­gence y est en­core plus lourde qu’ailleurs en termes d’or­ga­ni­sa­tion po­li­cière.

« Les fonc­tion­naires qui pa­trouillent à trois, au lieu

de deux avant les at­ten­tats, sont tous do­tés du gi­let pare-balles lourd »

« Dès le len­de­main des at­taques, nous avons contac­té, di­rec­te­ment ou par cour­riel, tous les éta­blis­se­ments de l’ar­ron­dis­se­ment pour leur don­ner des consignes de vi­gi­lance et de sé­cu­ri­sa­tion », in­dique le com­mis­saire Bru­no Au­tha­mayou, en pré­ci­sant au mi­nistre qu’il ren­con­tre­ra les di­rec­teurs de salles de spec­tacle ven­dre­di. « En­suite, nous avons im­mé­dia­te­ment re­le­vé l’am­pleur du dis­po­si­tif de sur­veillance des grands ma­ga­sins », pour­suit le pa­tron des po­li­ciers du IXe.

« Les ef­fec­tifs nor­ma­le­ment pré­vus pour les fêtes ont été ren­for­cés par des pa­trouilles de mi­li­taires mais aus­si grâce à la ré­qui­si­tion de po­li­ciers nor­ma­le­ment af­fec­tés au ser­vice for­ma­tion. Les fonc­tion­nai- res qui pa­trouillent à trois, au lieu de deux avant les at­ten­tats, sont par ailleurs tous do­tés du gi­let pare-balles lourd », dé­taille le com­mis­saire… en glis­sant au pas­sage qu’il a fal­lu ré­cu­pé­rer des gi­lets au­près d’autres ser­vices pour en avoir suf­fi­sam­ment. « Nous sommes en train de rehausser le ni­veau des équi­pe­ments de sécurité des po­li­ciers », ré­pond aus­si­tôt Ber­nard Ca­ze­neuve qui évoque la mise en pla- ce de pro­cé­dures d’ap­pels d’offres sim­pli­fiées pour ache­ter plus ra­pi­de­ment de nou­veaux ma­té­riels. « Le pré­sident a an­non­cé le re­cru­te­ment de 5 000 po­li­ciers et gen­darmes sup­plé­men­taires. Les deux tiers d’entre eux se­ront en for­ma­tion dès l’an pro­chain », a conclu le mi­nistre avant de fé­li­ci­ter une der­nière fois les fonc­tion­naires du IXe pour leur en­ga­ge­ment. De 15 heures à 17 heures, au jar­din d’Ac­cli­ma­ta­tion, bois de Boulogne (XVIe). M° Les Sablons. Ac­cès jar­din : 3 € ; 1,50 € (ré­duit) ; gra­tuit han­di­ca­pés et moins de 3 ans.

(LP/B.H.)

Rue Chau­chat (IXe), hier soir. Le mi­nistre de l’In­té­rieur a te­nu à sa­luer le tra­vail des fonc­tion­naires. « Nous sommes en train de rehausser le ni­veau des équi­pe­ments de sécurité des po­li­ciers », a-t-il an­non­cé.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.