Anne, 36 ans, ne se sent pas hors la loi

Le Parisien (Paris) - - LE FAIT DU JOUR - F.D.

« JE NE L’AI PAS DIT à mes pa­rents. Re­mar­quez ils se­raient plu­tôt contents, ils se di­raient, au moins elle y pense… » Anne, 36 ans, as­sume être une « exe­cu­tive wo­man » qui a pri­vi­lé­gié sa car­rière. « Je suis res­tée dix ans avec quel­qu’un, ça fait trois ans qu’on est sé­pa­rés. J’ai pen­sé re­trou­ver vite l’amour et, bon, je suis tou­jours cé­li­ba­taire. » La pe­tite mu­sique est de­ve­nue un peu ob­sé­dante. « Et si je n’avais ja­mais d’en­fant ? Ce ne se­rait pas un drame, mais je n’ai pas en­vie de le re­gret­ter. J’ai tel­le­ment de co­pines qui ga­lèrent. C’est une amie qui ha­bite au Bré­sil qui m’a ra­con­té ses Fiv (fé­con­da­tion in vi­tro) ca­tas­tro­phiques et m’a sup­plié : Fais les conge­ler tant que t’es jeune, ici tout le monde le fait ! » Son gy­né­co, lui, l’a mise à la porte. Du coup, elle se pro­mène sur Google, prend le Tha­lys pour Bruxelles, bi­furque vers Bar­ce­lone, où l’ac­cueil est « plus co­sy et le pro­cess dé­dra­ma­ti­sé ». Des al­lers-re­tours qui, avec le trai­te­ment et le for­fait ré­cla­mé par la cli­nique, lui coûtent 4 000 €. « J’ai les moyens. Mon seul sou­ci, c’était ma peur de l’anes­thé­sie. J’ai de­man­dé à une amie de ve­nir avec moi et ça s’est bien pas­sé. On m’a ponc­tion­né 19 ovo­cytes, ça m’a fait tout drôle de les lais­ser der­rière moi. »

Le soir, Anne a bu de la san­gria à la san­té du congé­la­teur… « Je n’ai ab­so­lu­ment pas l’im­pres­sion d’avoir fait quelque chose hors la loi. J’es­père juste ne pas avoir à re­ve­nir. »

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.