NHier,

Na­tio­na­li­té : ma­laise dans les rangs so­cia­listes

Le Parisien (Paris) - - POLITIQUE - É.H.

le dé­pu­té PS Pas­cal Cher­ki se ba­la­dait à l’As­sem­blée avec dans ses dos­siers… un tract du FN in­ti­tu­lé « Double na­tio­na­li­té : il faut en fi­nir ! » « Eh bien moi, je ne suis pas ren­tré au PS pour ap­pli­quer le pro­gramme du Front na­tio­nal », lâ­chet-il. A l’ori­gine du ma­laise, la dé­chéance de na­tio­na­li­té. Au­jourd’hui, elle est pos­sible pour les bi­na­tio­naux qui ont été na­tu­ra­li­sés fran­çais. Mais de­vant le Congrès à Ver­sailles, Fran­çois Hol­lande a ou­vert la porte à une dé­chéance de na­tio­na­li­té pour ceux qui sont « nés fran­çais ». « Je suis mal à l’aise, re­con­naît le dé­pu­té so­cia­liste Sé­bas­tien Pie­tra­san­ta, rap­por­teur de la loi sur le ren­sei­gne­ment et peu sus­pect de laxisme. En quoi la perte de na­tio­na­li­té em­pê­che­ra un ter­ro­riste de pas­ser à l’acte ? Ar­ri­vés en Syrie, les ji­ha­distes fran­çais brûlent leur pas­se­port ! » Avec cette pro­po­si­tion qui s’ap­pa­rente à une re­mise en cause du droit du sol, nombre de so­cia­listes ont l’im­pres­sion de fran­chir une ligne rouge. « Je m’in­ter­roge au re­gard de cer­tains prin­cipes fon­da­teurs de notre Ré­pu­blique », dit ain­si Pa­trick Bloche, pré­sident de la com­mis­sion des Af­faires cultu­relles. Les cri­tiques viennent no­tam­ment de ceux qui n’ont pas hé­si­té à vo­ter la pro­lon­ga­tion de l’état d’ur­gence mais ont l’im­pres­sion, comme Fran­çois Pup­po­ni, dé­pu­té du Val-d’OIse, que le gou­ver­ne­ment « va trop loin ». Avec par­fois le sen­ti­ment que la pro­po­si­tion de Fran­çois Hol­lande fleure la ma­noeuvre po­li­ti­cienne. « Sous cou­vert d’union na­tio­nale, il a vou­lu blo­quer Ni­co­las Sar­ko­zy en lui pi­quant l’idée, souffle un dé­pu­té. Sauf qu’il n’est pas sûr d’en­traî­ner les so­cia­listes der­rière lui. »

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.