Un ac­cord gar­dé se­cret

Le Parisien (Paris) - - ÉCONOMIE - D.R. ET V.V.

d’au­tant plus scan­da­leux que Sé­go­lène Royal vient dire qu’elle n’est pas au cou­rant des fu­tures hausses de péage alors que c’est elle qui a si­gné l’ac­cord. Soit elle ne connaît pas ses dos­siers, soit elle ne sait pas ce qu’elle signe. Dans les deux cas, c’est grave. C’est prendre les usa­gers des au­to­routes pour des im­bé­ciles. » Car, se­lon Laurent Hec­quet, « pour gar­der un tel mys­tère, c’est qu’il y a an­guille sous roche. Cet ac­cord ne doit pas être si car­ré que ça ». De­puis un an, le think tank a dé­po­sé trois re­cours, no­tam­ment de­vant le Con­seil d’Etat et le Tri­bu­nal de l’Union eu­ro­péenne. « Au­jourd’hui, l’Etat pro­tège le mo­no­pole de ces conces­sion­naires. Il n’y a pas de mise en concur­rence. Ré­sul­tat, c’est l’usa­ger qui est spo­lié. »

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.