A Beau­vais, une co­ha­bi­ta­tion sans ac­croc ma­jeur

Le Parisien (Paris) - - SPORTS ILE-DE-FRANCE - AN­THO­NY YATKIN

a rem­por­té mar­di soir contre Metz (3-1) son hui­tième et der­nier match « à do­mi­cile » avant la trêve hi­ver­nale. L’oc­ca­sion de dres­ser un bi­lan de la co­ha­bi­ta­tion avec Beau­vais (CFA 2), l’autre club ré­si­dant de Pierre-Bris­son. Et le constat est le sui­vant : les rap­ports entre les deux sont in­exis­tants.

Il faut dire que le pré­sident beau­vai­sien Phi­lippe En­jol­ras n’a ja­mais ca­ché son hos­ti­li­té, et ce dès le 6 juillet, jour de si­gna­ture de la conven­tion d’oc­cu­pa­tion d’un an (moyen­nant un loyer de 50 000 €) entre le Red Star et la mai­rie de Beau­vais. Cinq mois plus tard, sa po­si­tion n’a pas évo­lué. Le pré­sident dé­clare « ne plus [se] sen­tir chez [lui] » et boy­cotte os­ten­si­ble­ment les matchs de L 2. Le 31 oc­tobre, il s’était aga­cé sur Twit­ter après Red Star - Cler­mont : « Une fois de plus, nous re­trou­vons la bu­vette pleine d’huile. Une heure de net­toyage à chaque match. » Un épi­sode confir­mé par les bé­né­voles ha­bi­tuels de l’ASBO, et un vrai couac. Le pro­blème a été ré­so­lu de­puis, après de mul­tiples plaintes re­çues par la di­rec­tion du Red Star.

La mai­rie n’est pas contre une pro­lon­ga­tion

Pour le reste, la co­ha­bi­ta­tion se dé­roule sans ac­croc ma­jeur. Cer­tains joueurs de Beau­vais viennent au stade, tout comme l’en­traî­neur Thier­ry Boc­quet (ex-Ver­sailles et Pois­sy, pré­sent mar­di). Le tech­ni­cien n’avait qu’une in­quié­tude : l’état de la pe­louse. Il est vrai que, sa­me­di, son équipe dé­fie Va­len­ciennes (L 2) au 8e tour de la Coupe de France. L’in­té­res­sé ré­clame aus­si « plus d’écoute de la mai­rie quand il s’agit de ré­soudre de pe­tits pro­blèmes, vite ré­glés pour le Red Star ».

La di­rec­tion du club fran­ci­lien, elle, ex­plique te­nir « l’en­ga­ge­ment mo­ral [de] s’ins­crire dans le tis­su éco­no­mique lo­cal ». Et ne de­mande qu’à « étu­dier ce qu’il est pos­sible de faire avec l’ASBO pen­dant la du­rée de l’exil ». En­fin, la mai­rie ap­pelle En­jol­ras à l’ou­ver­ture. « Soyons réa­listes, l’ASBO est en 5e Division, souffle Phi­lippe Vi­bert, maire ad­joint char­gé des sports. Notre club phare de­vrait s’en ins­pi­rer. La pré­sence d’un club pro est une chance, pas un frein ! » L’élu n’ex­clut d’ailleurs pas de pro­lon­ger le bail du Red Star, si ce der­nier — dont le stade Bauer, à SaintOuen, ne se­ra pas ré­no­vé avant au mieux l’été 2017 — en for­mu­lait la de­mande. nGRÉGORY BAU­GÉ (Cré­teil), qua­druple cham­pion du monde de vi­tesse, ef­fec­tue sa grande ren­trée lors de la Coupe du monde de Cam­bridge (Nou­velle-Zé­lande) qui dé­bute la nuit pro­chaine avec les épreuves de pour­suite. Mi­chaël D’Al­mei­da et Sandie Clair (Cré­teil),

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.