Aux Mu­reaux, les boxeurs sont KO

Le Parisien (Paris) - - ILE-DE-FRANCE SPORTS - MAXIME FIESCHI ET THIER­RY RAY­NAL

UNE SIMPLE AF­FI­CHETTE barre le che­min aux plus cos­tauds. La salle de boxe du gym­nase Pier­rede-Cou­ber­tin des Mu­reaux est dé­sor­mais in­ter­dite d’ac­cès. La mai­rie, ul­cé­rée par l’op­po­si­tion entre le pré­sident Ali Rih et le mul­tiple cham­pion de France Ali Hal­lab, a ré­si­lié la conven­tion qui per­met au club d’oc­cu­per les lieux. « On n’en­vi­sage au­cune ré­ou­ver­ture pro­chaine car les deux par­ties semblent ir­ré­con­ci­liables », ex­plique Ber­nard Du­rupt, ad­joint au maire des Mu­reaux. Tel­le­ment ir­ré­con­ci­liables que cette usine à cham­pions, l’un des trois meilleurs clubs de France, est dé­sor­mais à l’ago­nie.

Les com­pé­ti­teurs ac­cueillis dans d’autres clubs ?

A l’ori­gine de la brouille, la sus­pen­sion par la Fé­dé­ra­tion des deux frères d’Ali Hal­lab, Aziz et Aba­di­la, pour des ques­tions d’in­dis­ci­pline. « Ce sont des gar­çons très in­ves­tis, qui connaissent bien la boxe. Mais il leur manque une vraie di­men­sion d’édu­ca­teurs », ex­plique Ali Rih.

Le club avait re­fu­sé de les re­con­duire comme en­ca­drants. La sanc­tion avait gé­né­ré une scis­sion entre les adhé­rents, cer­tains pré­fé­rant la fra­trie Hal­lab plu­tôt que le par­ti plus lé­ga­liste em­me­né par Ali Rih et l’en­traî­neur his­to­rique Mok­tar Had­j­ri. Le jeune Elie Kon­ki, qui vise une qua­li­fi­ca­tion pour les JO de Rio l’été pro­chain, avait no­tam­ment choi­si de res­ter avec Ali Hal­lab.

« Mal­gré nos di­ver­gences, j’ai ten­té une co­ha­bi­ta­tion entre les deux clans, mais cer­tains en­ga­ge­ments pour apai­ser les re­la­tions n’ont pas été te­nus », conti­nue Ali Rih.

« On met toute cette af­faire sur la sus­pen­sion de mes deux pe­tits frères, ré­agit Ali Hal­lab. Plu­tôt que les sus­pendre deux ans et fi­na­le­ment les ex­clure, il au­rait fal­lu les ac­com­pa­gner. Le co­mi­té Ile-de-France et la Fé­dé­ra­tion fran­çaise ont leur part de res­pon­sa­bi­li­té dans cette si­tua­tion. Cette dé­ci­sion est trop ra­di­cale, on ne peut pas ex­clure des jeunes comme ça. Pour­quoi on ne me donne pas de cré­dit après tout ce que j’ai fait pour ce club et cette ville ? Je suis fa­ti­gué de tout ça. »

La mai­rie voit dé­jà plus loin. « On tra­vaille avec la Fé­dé­ra­tion pour que les com­pé­ti­teurs coa­chés par Mok­tar Had­j­ri soient ac­cueillis dans d’autres clubs. Pour la par­tie édu­ca­tive, la ville crée une école mu­ni­ci­pale de boxe. » Avec, entre autres, des édu­ca­teurs nom­més Mok­tar Had­j­ri et, si les né­go­cia­tions abou­tissent… Ali Hal­lab.

an­non­cé hier par la Ligue d’Ile-de-France. Une aug­men­ta­tion due en par­tie au sec­teur fé­mi­nin. nALEXANDRE CAS­SIN (Is­sy) et Ir­vin Ber­trand (Eau­bonne) ont pris la 3e place de l’épreuve par équipes des Mon­diaux ju­niors à Mouille­ron-le-Cap­tif (Ven­dée).

SQUASH

nCAMILLE SERME (Cré­teil, n° 4 mon­diale) af­fronte l’Egyp­tienne Om­neya Ab­del Kawy (n° 5) au­jourd’hui en quarts de l’Open de Hongkong. Son frère Lu­cas (Cré­teil, n° 49) a été stop­pé par l’Egyp­tien Mo­saad (n° 4) en 8es.

VOLLEY

nPARIS, 9e de Ligue A, re­ce­vra Lyon (7e) le 2 fé­vrier. Pré­vue le 14 no­vembre, la ren­contre avait été re­por­tée en rai­son des at­ten­tats.

Les Mu­reaux, le 21 sep­tembre. Cer­tains boxeurs (ici Yas­sin Jaa­far et Geof­frey Dos San­tos) se sont en­traî­nés dans la rue pour aler­ter l’opi­nion sur la si­tua­tion du club.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.