Voi­sin, voi­sine

Le Parisien (Paris) - - LE FAIT DU JOUR -

Quand on évoque une prime à la dé­non­cia­tion, fis­cale en l’oc­cur­rence, il y a comme un ma­laise. On se dit que l’Etat, gri­sé par la ré­cente manne des re­pen­tis fis­caux, veut am­pli­fier le phé­no­mène et faire ren­trer plu­sieurs mil­liards d’eu­ros dans ses caisses vides, quitte pour ce­la à trans­for­mer cer­tains Fran­çais en zé­lés agents du fisc. On se dit aus­si que s’il y a dé­non­cia­tion pour dé­fendre l’in­té­rêt col­lec­tif, on agit en tant que ci­toyen, pas comme chas­seur de primes. Mais en y re­gar­dant de plus près, on voit que les vrais lan­ceurs d’alerte sont broyés par la ma­chine. Plus qu’une ré­tri­bu­tion, c’est un sta­tut pro­tec­teur que l’Etat de­vrait leur ac­cor­der.

@do­nat­vi­dal­re­vel

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.