Que faire en cas d’at­ten­tat…

Le Parisien (Paris) - - SOCIÉTÉ -

DES DES­SINS UL­TRA-SIM­PLI­FIÉS comme on peut en trou­ver sur les consignes de sécurité des hô­tels ou dans les avions. De­puis hier, le gou­ver­ne­ment dif­fuse une af­fiche (vi­suel ci-contre) pour in­di­quer l’at­ti­tude à adop­ter en cas d’at­ten­tat. Elle se­ra pla­car­dée dans les lieux pu­blics mais est aus­si dis­po­nible sur In­ter­net à l’adresse www.gou­ver­ne­ment.fr/rea­gir-at­taque-ter­ro­riste. Le pre­mier con­seil est de fuir. Si c’est im­pos­sible, il est re­com­man­dé de se bar­ri­ca­der, ou à dé­faut de s’abri­ter der­rière un obs­tacle so­lide comme un mur ou un pi­lier, d’éteindre la lu­mière et de mettre son té­lé­phone sur si­len­cieux et sans vi­breur.

Une cam­pagne d’in­for­ma­tion rap­pe­lant qu’il faut être vi­gi­lant en per­ma­nence, avec un nu­mé­ro d’ur­gence, avait éga­le­ment été lan­cée aux Etats-Unis après le 11 sep­tem- bre 2001. Mais dans l’Hexa­gone, dès hier, les com­men­taires scep­tiques se mul­ti­pliaient sur les ré­seaux so­ciaux. « Su­per l’af­fiche du gou­ver­ne­ment : elle conseille de s’échap­per si­non de se ca­cher. Pas con ! » ré­agit l’hu­mo­riste Di­dier Porte sur Twit­ter, tan­dis que SweetSo­fa la juge in­utile : « S’ins­pi­rer des consignes de sé­cu d’avion pour les at­ten­tats… Mais qui lit les ins­truc­tions en avion ? ! ! » Mor­gan ToMe es­time la cam­pagne an­xio­gène : « Com­ment ils sont en train de nous ter­ro­ri­ser avec leurs consignes en cas d’at­ten­tats, je suis sous la table. »

« La France fait face à une me­nace, cette me­nace est du­rable. Nous al­lons et nous de­vons vivre avec. Il est donc nor­mal de créer une culture de la sécurité, d’ap­prendre les bons gestes, d’avoir ces bons gestes, c’est le sens de cette cam­pagne », a jus­ti­fié hier le Pre­mier mi­nistre. nLA RÉ­PRES­SION DES FRAUDES a an­non­cé hier que 16,5 % des jouets de Noël qu’elle avait contrô­lés étaient non conformes ou dan­ge­reux, no­tam­ment chez cer­tains pe­tits ar­ti­sans, sur les mar­chés de Noël ou des com­merces am­bu­lants. Un to­tal de 12 988 ac­tions de contrôle y ont été me­nées, dont 4 600 concer­nant la sécurité des jouets : les agents ont pro­cé­dé à 805 pré­lè­ve­ments spé­ci­fiques, à l’is­sue des­quels 16,5 % des pro­duits ont été dé­cla­rés non conformes et dan­ge­reux à la suite de leur ana­lyse phy­si­co­chi­mique. nLES DOYENS DE FA­CUL­TÉS DE MÉ­DE­CINE sou­haitent ré­for­mer la pre­mière an­née d’études de ce do­maine. Avec 80 % d’échecs, beau­coup d’étu­diants re­dou­blants se re­trouvent sans rien après deux ans de fac. nLA BAC­TÉ­RIE E.CO­LI DANS DES STEACKS. Le groupe fran­çais de viande Eli­via, no 2 de la viande bo­vine en France, a rap­pe­lé ven­dre­di des lots de steacks ha­chés frais après y avoir dé­tec­té la bac­té­rie E.Co­li 0103 : H2. La viande a été com­mer­cia­li­sée sous forme de steacks ou de bar­quettes de viande ha­chée, entre le 21 no­vembre et le 3 dé­cembre et avec une date li­mite de consom­ma­tion au 27 no­vembre ou au 3 dé­cembre. Les pro­duits étaient ven­dus sous les marques Car­re­four, Grand Ju­ry, Prix Rond, Ca­si­no, Tendre et plus, Bien Vu et U. Il s’agit des lots B32590180, B32594010 et VF50091009.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.