Deux nou­veaux sus­pects re­cher­chés nLes

Le Parisien (Paris) - - FAITS DIVERS - T.B.

au­to­ri­tés ju­di­ciaires belges ont lan­cé hier deux ap­pels à té­moins vi­sant deux nou­veaux sus­pects dans l’en­quête sur les at­ten­tats du 13 no­vembre. Ces hommes non iden­ti­fiés, mais dont les pho­tos ont été dé­voi­lées, ont été re­pé­rés en com­pa­gnie de Sa­lah Ab­des­lam en Hon­grie. Ils sont pré­sen­tés comme « dan­ge­reux et pro­ba­ble­ment ar­més ». L’en­quête a per­mis d’éta­blir que Sa­lah Ab­des­lam, le lo­gis­ti­cien des at­taques tou­jours en fuite, s’était ren­du à deux re­prises en Hon­grie en sep­tembre. Le 9, il a été contrô­lé au vo­lant d’une voi­ture de lo­ca­tion en com­pa­gnie de deux hommes qui ont pré­sen­té de fausses cartes d’iden­ti­té belges au nom de Sa­mir Bou­zid et Sou­fiane Kayal. Il s’agit pré­ci­sé­ment des deux sus­pects. Sa­lah Ab­des­lam est sus­pec­té par la Hon­grie d’avoir « re­cru­té une équipe » par­mi des mi­grants ayant tran­si­té par la gare de Bu­da­pest. Le lien entre ces deux sus­pects et les at­ten­tats a pu être éta­bli. Le 17 no­vembre, la carte d’iden­ti­té de Sa­mir Bou­zid a été uti­li­sée dans une agence Wes­tern Union de la ré­gion de Bruxelles : un homme a trans­fé­ré 750 € à Has­na Aït Bou­lah­cen, la cou­sine d’Ab­del­ha­mid Abaaoud, l’un des ter­ro­ristes du 13 no­vembre.

LE QUO­TI­DIEN amé­ri­cain « Wall Street Jour­nal », l’or­ga­ni­sa­teur pré­su­mé des at­ten­tats de Pa­ris, Ab­del­ha­mid Abaaoud, avait des liens avec des per­sonnes vi­vant au Royaume-Uni, dans la ré­gion de Bir­min­gham.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.