Les mul­tiples cas­quettes de Meh­di Lab­dou­ni

Le Parisien (Paris) - - SPORTS - T.R.

« ENTRE LES CORDES, j’étais un pe­tit bat­tant, un guer­rier. » Ceux qui se sou­viennent de Med­hi Lab­dou­ni ne le contre­di­ront pas. Ils ajou­te­ront sans doute que ce boxeur au­rait mé­ri­té une autre re­con­nais­sance. « Au­jourd’hui en­core, on me de­mande pour­quoi je n’ai pas fait de Cham­pion­nat du monde, sou­pire l’ex-dé­ten­teur du titre eu­ro­péen des plumes (1994). A l’époque, Fa­brice Bé­ni­chou ou Sté­phane Hac­coun étaient plus sui­vis que moi grâce à la té­lé. Dom­mage, car j’en ai bat­tu des cham­pions du monde… » Les Bri­tan­niques Ro­bin­son et McKen­zie ou l’Ita­lien Zoff ont en ef­fet su­bi la loi du pe­tit gars né à Oran (Al­gé­rie) et ar­ri­vé en France à l’âge de 4 ans.

Qua­torze ans chez les pros

Il dé­couvre la boxe au Ring de Mon­treuil, di­ri­gé par Jean Traxel, à 15 ans, en sui­vant son voi­sin bou­cher sur le mar­ché de Fon­te­nay­sous-Bois (Val-de-Marne) où lui ven­dait des fro­mages. S’en sui­vront qua­torze an­nées chez les pros avec plus de 50 com­bats (40 vic­toires, 2 nuls et 11 dé­faites). « Je suis content de ma car­rière, mais si c’était à re­faire, je par­ti­rais ten­ter ma chance à l’étran­ger. »

A bien­tôt 50 ans (il les fê­te­ra en avril pro­chain), Meh­di Lab­dou­ni a tou­jours la boxe dans la peau. C’est dé­sor­mais en tant qu’en­traî­neur que l’édu­ca­teur spor­tif em­bau­ché de­puis vingt-huit ans par sa com­mune vit et dé­livre sa pas­sion. Dans son club et aus­si pour les écoles d’écoles pri­maires fonte- nay­siennes. Et voi­là que l’ex-double cham­pion de France (plume en 1991 et su­per-plume en 2000) de­vient or­ga­ni­sa­teur le temps d’une soi­rée. Sur ses terres de Fon­te­nay­sous-Bois, il fe­ra de son mieux pour que son ga­la soit une réus­site.

Son fils Ra­chid (25 ans) l’a ai­dé à consti­tuer l’af­fiche qui pro­pose quatre com­bats pro­fes­sion­nels et dix ama­teurs. « Cette or­ga­ni­sa­tion coûte 24000 €, ne cache pas Meh­di Lab­dou­ni. Il a fal­lu trou­ver de l’ar­gent et des par­te­naires. Pas simple, car la vie est dure. » Et cette boxe « a bien chan­gé ces der­niers temps », confie Meh­di qui trans­met tou­jours les pré­ceptes d’une dis­ci­pline « dont l’exi­gence peut au­jourd’hui faire peur aux jeunes ».

nCe

soir, à par­tir de 19 heures, salle Jo­liot-Cu­rie. Coq : Ou­baa­li (Top Rank Bagnolet) - Edi­she­ra­sh­vi­li (Géor­gie) ; Ia­co­bas (Fon­te­nay/ Bois) - Croze (Cler­mont-Fer­rand). Wel­ter : Mous­sa (Fon­te­nay/Bois) - Haoud (Clichy) ; Ta­chour (Fon­te­nay/Bois) - Hal­ley (Bayeux). Mo­na­co - Le Mans 20 heures Cho­let - Le Havre Pau-Lacq-Orthez - Or­léans 20 h 30 An­tibes - Li­moges De­main, 18 heures Nan­cy - Rouen Lun­di, 20 h 30 (Ma Chaîne Sport) Stras­bourg - Gra­ve­lines-Dunk.

Fon­te­nay-sous-Bois, hier. Meh­di Lab­dou­ni de­vant l’af­fiche du ga­la qu’il or­ga­nise ce soir.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.