N

Une de­vise qui a 2000 ans

Le Parisien (Paris) - - HISTOIRE -

Sur le Web, les murs, les ban­de­roles ou les tee-shirts… De­puis les at­ten­tats du 13 no­vembre, la de­vise de Pa­ris s’est in­vi­tée par­tout, comme un signe de ral­lie­ment contre le ter­ro­risme. Et le té­moi­gnage d’une vieille ville qui en a vu beau­coup d’autre. Fluc­tuat nec mer­gi­tur… « Il est bat­tu par les flots, mais ne sombre pas ». Ou, autre tra­duc­tion du la­tin : « Il vogue, sans ja­mais être sub­mer­gé ». C’est en 1853 que le pré­fet Hauss­mann fixe le bla­son de Pa­ris — une barque sur­mon­tée d’une voile dé­ployée —, en y in­té­grant cette de­vise de la confré­rie des nautes, ces « mar­chands de l’eau » qui contrô­laient le tra­fic sur la Seine du temps de Tibère, au Ier siècle après J.-C. Ou­bliée, elle a res­sur­gi sur un sceau royal au XIIIe siècle, lors d’un acte de vente, puis tra­ver­sé les siècles avant d’être of­fi­ciel­le­ment adop­tée.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.