Il a fait bon­dir les stars

Le Jeu de Paume ré­vèle Phi­lippe Hals­man, un gé­nie à Hol­ly­wood. Deux autres ex­pos ra­content le sen­sible Lu­cien Clergue et des femmes pion­nières der­rière l’ob­jec­tif.

Le Parisien (Paris) - - LOISIRS ET SPECTACLES - HU­BERT LIZÉ

ON NE POU­VAIT pas lui dire non ! Ni Ma­ri­lyn, ni le cham­pion du monde des poids lourds Mo­ha­med Ali, ni le pré­sident des Etats-Unis Ri­chard Nixon n’ont re­fu­sé la moindre fan­tai­sie à Phi­lippe Hals­man (19061979), pho­to­graphe let­ton qui al­lait de­ve­nir l’un des por­trai­tistes les plus fa­meux des stars de Hol­ly­wood, mul­ti­pliant les unes du ma­ga­zine « Life » pen­dant une qua­ran­taine d’an­nées. L’ex­po­si­tion que lui consacre le Jeu de Paume à Pa­ris met en lu­mière 300 de ses plus beaux cli­chés, sou­vent en noir et blanc, et com­porte des images de cé­lé­bri­tés éton­nantes, comme celles où ce­lui qui in­ven­ta la « jum­po­lo­gy » fait sau­ter ses mo­dèles pour don­ner plus de spon­ta­néi­té à la prise de vue.

Né à Ri­ga, Hals­man avait eu son pre­mier flash en tom­bant sur le vieil ap­pa­reil pho­to de son père et en dé­ve­lop­pant les films dans la salle de bains fa­mi­liale. Ar­ri­vé à Pa­ris au dé­but des an­nées 1930, il s’y fait un nom en réa­li­sant des por­traits de clo­chards mais aus­si de per­son­na­li­tés comme Cha­gall, Le Cor­bu­sier, Mal­raux... Sa pho­to de l’écri­vain de­vant un masque afri­cain est ex­cep­tion­nelle. Le pho­to­graphe al­lie une tech­nique par­faite de la lu­mière à un goût pour les at­ti­tudes in­ha­bi­tuelles et les dé­tails qui disent beau­coup de la per­son­na­li­té du su­jet. Voir son por­trait de Chur­chill : une forme mas­sive prise de dos, as­sise sur un ro­cher face à une clai­rière de la cam­pagne an­glaise. Ou ce­lui d’Al­bert Ein­stein, d’une grande dou­ceur.

En 1940, Hals­man se ré­fu­gie à New York où sa car­rière dé­colle. « Life », pre­mier ma­ga­zine illus­tré uni­que­ment par la pho­to­gra­phie, l’en­voie à Hol­ly­wood où il re­père avant tout le monde la ga­mine Nor­ma Jean, fu­ture Ma­ri­lyn Mon­roe. Il en fe­ra l’un de ses mo­dèles de pré­di­lec­tion. L’ex­po la montre en­four­nant un ham­bur­ger, sau­tant dans une robe longue hy­per mou­lante, ou pre­nant des poses sexy du­rant une séance de ré­pé­ti­tion. Ri­ta Hay­worth, Grace Kel­ly, Duke El­ling­ton, le cham­pion d’échecs Bob­by Fi­sher, Louis Arm­strong : plus de 110 cou­ver­tures de « Life » portent la marque Phi­lippe Hals­man.

Phi­lippe Hals­man, au Jeu de Paume (Pa­ris VIIIe) jus­qu’au 24 jan­vier. De 11 h à 18 h sauf le lun­di, le mar­di jus­qu’à 21 h, ta­rif 10 €. Rens : www.jeu­depaume.org.

(Phi­lippe Hals­man Archive/Ma­gnum Pho­tos.)

Phi­lippe Hals­man a, le pre­mier, re­pé­ré Nor­ma Jean, qui al­lait de­ve­nir Ma­ri­lyn Mon­roe. Elle de­vien­dra l’un de ses mo­dèles de pré­di­lec­tion, comme dans ce cli­ché de 1959.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.