Ce qui va chan­ger dans les nou­velles ré­gions

Le Parisien (Paris) - - LE FAIT DU JOUR - V.H.

DES RÉ­GIONS plus grandes, plus éco­nomes... et plus puis­santes. Voi­là les ob­jec­tifs pour­sui­vis par la ré­forme ter­ri­to­riale vo­tée non sans mal en juillet. Les treize nou­velles ré­gions, qui se­ront of­fi­ciel­le­ment créées le 1er jan­vier 2016, ont hé­ri­té d’at­tri­bu­tions plus vastes. No­tam­ment en ma­tière de dé­ve­lop­pe­ment éco­no­mique. Elles ont dé­sor­mais le mo­no­pole de la dis­tri­bu­tion des aides di­rectes aux en­tre­prises. A charge pour elles aus­si de fixer un sché­ma ré­gio­nal de dé­ve­loppe- ment éco­no­mique et d’in­no­va­tion, à condi­tion tou­te­fois d’y as­so­cier les chambres consu­laires (chambre de com­merce et d’in­dus­trie, etc.) et les in­ter­com­mu­na­li­tés.

Ges­tion de fonds eu­ro­péens

Autre nou­veau­té, les ré­gions sont ges­tion­naires di­rectes de cer­tains fonds eu­ro­péens, comme en ma­tière de re­cherche et d’in­no­va­tion ou de dé­ve­lop­pe­ment ru­ral. Elles sont éga­le­ment res­pon­sables des trans­ports, en par­ti­cu­lier des trans­ports fer­ro­viaires ré­gio­naux, mais aus­si des ports. Elles gardent la main sur la for­ma­tion pro­fes­sion­nelle, dont l’ap­pren­tis­sage et l’al­ter­nance. Et ce sont elles qui gèrent les ly­cées. Mais pas les col­lèges, ce qui était pour­tant ini­tia­le­ment pré­vu par le gou­ver­ne­ment. Les ré­gions par­tagent par ailleurs des com­pé­tences com­munes avec les dé­par­te­ments en ma­tière de culture, de sport, de tou­risme ou en­core de langues ré­gio­nales.

des­sus).

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.