Sean Penn élec­trise l’am­biance

Hier à la COP21, c’était le temps des stars. Sean Penn l’a em­por­té à l’ap­plau­di­mètre, et Leo­nar­do DiCa­prio était plus dis­cret. Sur le plan po­li­tique, il reste en­core des obs­tacles avant un ac­cord.

Le Parisien (Paris) - - ACTUALITÉ - ÉMI­LIE TORGEMEN

LA STAR SEAN PENN a fait mon­ter la tem­pé­ra­ture de plu­sieurs de­grés dans la grande salle de la COP21 au Bourget (Seine-saintDe­nis), hier. En s’as­seyant sim­ple­ment sur un cube en bois, le co­mé­dien amé­ri­cain a pris pos­ses­sion de la scène comme au­cun des par­ti­ci­pants à la Jour­née de l’ac­tion, consa­crée aux ini­tia­tives non gou­ver­ne­men­tales.

« Le mo­ment n’est plus au rêve mais à l’ac­tion », a com­men­cé le co­mé­dien, qui a créé une as­so­cia­tion contre la dé­fo­res­ta­tion. Im­mé­dia­te­ment, ap­pa­reils pho­to comme por­tables se sont mis à cré­pi­ter, y com­pris aux pre­miers rangs où les re­pré­sen­tants des pays sont nor­ma­le­ment sa­ge­ment as­sis se­lon l’ordre al­pha­bé­tique de leur pays.

« En Haï­ti où je suis al­lé après le trem­ble­ment de terre de 2010, il y avait une si­tua­tion d’ur­gence. J’ai réa­li­sé que nous dé­pen­dons tous les uns des autres », ex­plique Sean Penn. C’est pour­quoi il sou­tient au­jour- d’hui un pro­gramme de re­fo­res­ta­tion, « un plan sur dix ans qui, nous l’es­pé­rons, ser­vi­ra de mo­dèle », pré­cise-t-il avant de lan­cer : « C’est peut-être le mo­ment le plus ex­ci­tant de l’his­toire de l’hu­ma­ni­té ! » et de s’éclip­ser der­rière un ri­deau de gardes du corps. Im­pos­sible en­suite d’ob­te­nir un en­tre­tien en tête à tête, les règles sont strictes en ter­ri­toire onu­sien et les jour­na­listes sont main­te­nus à bonne dis­tance.

En­core plus loin, aux der­niers rangs ré­ser­vés aux ob­ser­va­teurs, Aman­da Mei, de la très sé­rieuse Coa­li­tion en­vi­ron­ne­men­tale des étu­diants de Yale, s’est trans­for­mée en mi­di­nette : « Je suis si ex­ci­tée de le voir en vrai ! avoue la jeune femme. Les per­son­na­li­tés comme lui peuvent ou­vrir les yeux du pu­blic. »

Hier, une autre star de Hol­ly­wood, Leo­nar­do DiCa­prio, créait des at­trou­pe­ments dans les cou­loirs de la COP. Ce mi­li­tant éco­lo gla­mour est res­té une par­tie de l’après-mi­di bien à l’abri dans les sa­lons VIP à in­ter­vie­wer Chris­tia­na Fi­gueres, la se­cré­taire Cli­mat de l’ONU, pour le pro­chain do­cu­men­taire qu’il réa­lise. « Avant le 11 dé­cembre, on at­tend aus­si George Cloo­ney et Brad Pitt, mais on ne sait pas quand », confie un membre du se­cré­ta­riat sous cou­vert d’ano­ny­mat, pour qui ces cé­lé­bri­tés avec « leurs ac­cré­di­ta­tions et les at­ten­tions bien par­ti­cu­lières dont elles bé­né­fi­cient sont des dé­lé­ga­tions à elles seules ».

EN IMAGES Sean Penn en guest star au Bourget

LONG FOR­MAT

le­pa­ri­sien.fr

le­pa­ri­sien.fr

« Le mo­ment n’est plus au rêve mais à l’ac­tion »

Notre site dé­dié à la COP21 Le Bourget (Seine-Saint-De­nis), hier. « C’est peut-être le mo­ment le plus ex­ci­tant de l’his­toire de l’hu­ma­ni­té ! » a lan­cé Sean Penn, très en­ga­gé contre la dé­fo­res­ta­tion.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.