Faut-il in­ter­dire la chasse le di­manche ?

Des voix s’élèvent pour ré­cla­mer un amé­na­ge­ment des jours de chasse et évi­ter les ac­ci­dents, comme ce­lui qui a coû­té la vie à un cou­reur hier. Mo­nique Bu­ta­li a per­du son fils dans des cir­cons­tances si­mi­laires. Té­moi­gnage.

Le Parisien (Paris) - - ACTUALITÉ - Quin­tal (Haute-Sa­voie) De notre cor­res­pon­dant SERGE PUEYO

UN DRA­MA­TIQUE ac­ci­dent de chasse a coû­té la vie à un jog­geur de 43 ans hier ma­tin dans une fo­rêt de Quin­tal (Haute-Sa­voie), sur le Sem­noz, dans le mas­sif des Bauges, près d’An­ne­cy. Un drame qui re­lance le dé­bat sur la chasse le di­manche.

Gaël La­vy cou­rait avec sa femme sur un che­min, en bor­dure de la dé­par­te­men­tale 421, lors­qu’il a été tou­ché en pleine tête par une balle ti­rée par un jeune chas­seur de la com­mune âgé de 22 ans. L’homme a été tué sur le coup, le ti­reur a été pla­cé en garde à vue. « Le chas­seur dit avoir vu un san­glier. En­suite, je ne sais pas ce qui s’est pas­sé. Mais c’est une tra­gé­die qui touche toute la com­mune », ex­plique Pa­trick Bos­son, le maire de Quin­tal. La vic- time, père de deux en­fants, ré­si­dait dans le vil­lage voi­sin de Viuz-laC­hié­saz. « Gaël La­vy était un grand spor­tif. Il fai­sait beau­coup de trail, de la course en mon­tagne. Sa femme se trou­vait à ses cô­tés au mo­ment de l’ac­ci­dent. Elle a donc mal­heu­reu­se­ment vé­cu ce drame en di­rect. C’est af­freux ! » confie Fran­çois La­vigne-Delville, le maire de Viuz-la-Chié­saz. Yann La­vy, le frère de Gaël, ne cache pas sa co­lère : « Mon frère était à dé­cou­vert au mi­lieu d’un che­min de cinq mètres de large, ha­billé de cou­leurs vives, en vio­let et orange. Et il prend une balle en pleine tête. Com­ment vous l’ex­pli­quez ? Il y a des chas­seurs in­cons­cients qui tirent au ha­sard lors­qu’ils voient bou­ger. Vous avez dé­jà vu un san­glier de 1,80 m ha­billé en vio­let et orange ? Moi pas ! »

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.