At­ten­tats de Pa­ris : un dixième homme in­car­cé­ré

Le Parisien (Paris) - - ACTUALITÉ - I.G.

DE NOM­BREUSES zones d’ombre de­meurent en­core au­jourd’hui mal­gré l’en­quête, tous azi­muts en France et en Bel­gique, dé­clen­chée après les at­ten­tats du ven­dre­di 13 no­vembre, les plus meur­triers ja­mais com­mis en France. Une cer­ti­tude pour l’heure : Ab­del­ha­mid Abaaoud, membre de Daech et co­or­di­na­teur pré­su­mé des at­taques, abat­tu lors de l’as­saut d’un ap­par­te­ment à Saint-De­nis, le 18 no­vembre, et Sa­lah Ab­des­lam, pro­ba­ble­ment le lo­gis­ti­cien, ce der­nier tou­jours en fuite, se sont ap­puyés sur de nom­breux com­plices pour par­ve­nir à leurs fins.

Huit d’entre eux ont dé­jà été in­cul­pés et écroués en Bel­gique. Un neu­vième, Ja­wad Ben­daoud, est lui in­car­cé­ré en France, de­puis le 24 no­vembre, pour avoir prê­té as­sis­tance à Abaaoud en lui trou­vant « sa planque » dyo­ni­sienne.

nUn proche du logeur de Saint-De­nis mis en exa­men

Hier soir, Mo­ha­med S., 25 ans, pe­tit dé­lin­quant connu no­tam­ment pour des af­faires de tra­fic de stu­pé­fiants, a été mis en exa­men à Pa­ris pour « as­so­cia­tion de mal­fai­teurs en re­la­tion avec une en­tre­prise ter­ro­riste » avant d’être em­pri­son­né en dé­ten­tion pro­vi­soire.

Pla­cé en garde à vue, mar­di, dans les lo­caux de la sous-di­rec­tion an­ti­ter­ro­riste (SDAT) à Le­val­lois-Per­ret (Hauts-de-Seine), ce Fran­çais a été iden­ti­fié comme ayant ser­vi de re- lais entre Has­na Aït Bou­lah­cen, cou­sine d’Ab­del­ha­mid Abaaoud — alias Abou Omar —, et Ja­wad Ben­daoud, le « logeur » de Saint-De­nis. Mo­ha­med S. au­rait été sol­li­ci­té par la cou­sine du ji­ha­diste afin de lui trou­ver un lo­ge­ment de re­pli. Cette der­nière au­rait fait ap­pel à lui alors qu’il lui avait « four­ni de la co­caïne », par le pas­sé, se­lon une source proche du dos­sier. « Ja­wad Ben­daoud et Mo­ha­med S., eux, s’étaient croi­sés en dé­ten­tion en 2011, pour­suit la même source. Ils sont res­tés en contact de­puis. »

De leur cô­té, les en­quê­teurs belges ont aus­si éta­bli qu’un vi­re­ment de 750 € avait été ef­fec­tué, le 17 no­vembre, de­puis une agence bruxel­loise Wes­tern Union, à des­ti­na­tion du compte de Has­na Aït Bou­lah­cen. Cet ar­gent était-il des­ti­né à payer cette « planque » et les in­ter­mé­diaires in­ter­ve­nus pour la trou­ver ? « On peut lé­gi­ti­me­ment le pen­ser, avance un proche de l’af­faire. D’ailleurs, le même jour, Abaaoud, sa cou­sine et un troi­sième com­plice, tou­jours non iden­ti­fié, se sont ren­dus dans cet ap­par­te­ment. »

nDes ra­mi­fi­ca­tions au Royaume-Uni ?

C’est une des pistes ex­plo­rées de­puis peu par les en­quê­teurs. Le « Wall Street Jour­nal » af­firme que « plu­sieurs per­sonnes soup­çon­nées d’avoir des liens avec Ab­del­ha­mid Abaaoud […] sont ba­sées au Royaume-Uni ». « Ces per­sonnes, dont cer­taines sont d’as­cen­dance ma­ro­caine, sont éta­blies dans la ré­gion de Bir­min­gham, se­lon le quo­ti­dien. Au moins une per­sonne liée aux at­taques de Pa­ris est pré­su­mée avoir voya­gé au Royaume-Uni avant. »

« Le Guar­dian » va plus loin en af­fir­mant que c’est l’un des au­teurs des at­ten­tats de Pa­ris qui s’est ren­du « plus tôt dans l’an­née, à Londres et à Bir­min­gham ». « Dans ces deux villes, il a ren­con­tré des per­sonnes soup­çon­nées d’avoir l’in­ten­tion et les ca­pa­ci­tés de pré­pa­rer ou de contri­buer à des ac­ti­vi­tés ter­ro­ristes vi­sant le Royaume-Uni », sou­tient le quo­ti­dien bri­tan­nique.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.