Le Noël à mil­lion(s) d’eu­ros de Pu­teaux

Le Parisien (Paris) - - ILE-DE-FRANCE - ADE­LINE DABOVAL

CLICHY-LA-GA­RENNE a re­non­cé à sa pa­ti­noire, éco­no­mi­sant 100 000 €. Pa­ris a aban­don­né son sa­pin géant pour des ques­tions de sécurité post-at­ten­tats. Mais à Pu­teaux, l’une des trois villes qui hé­berge le quar­tier d’af­faires de La Dé­fense, les fes­ti­vi­tés de Noël nom­mées « Ma­gic Pu­teaux » ne connaissent pas la crise.

« Plus de 3 M€ se­ront dé­pen­sés entre les illu­mi­na­tions, le sa­pin géant, les ani­ma­tions, la carte de voeux, les dis­tri­bu­tions de ca­deaux et de pe­tits-fours… » dé­nonce l’op­po­sant Ch­ris­tophe Gré­bert (Mo­Dem). Se­lon le ca­bi­net de la maire, Joëlle Cec­cal­di-Ray­naud, c’est trois fois moins : « La pa­ti­noire coûte 400 000 € et elle ne reste pas que pen­dant les fêtes de fin d’an­née. Les illu­mi­na­tions sont réuti­li­sées à 80 % et les 20 % res­tantes (sur­tout des illu­mi­na­tions pour le par­vis de l’hô­tel de ville) coûtent 500 000 €, frais d’ins­tal­la­tion com­pris. » Le ma­gni­fique sa­pin de 23 m, soit un mètre de moins que ce­lui du Ro­cke­fel­ler cen­ter de New York (Etats-Unis), a coû­té 23 000 €. Ses boules sont aus­si grosses que des boules de bow­ling…

Au-de­là de la po­lé­mique, « c’est vrai­ment sym­pa pour les en­fants », se ré­jouit Noé­mie à la sor­tie des mi­ni au­to tam­pon­neuses. Même sa­tis­fac­tion de la part d’Hé­lène par­tie ti­rer de l’ar­gent pour ré­gler l’en­trée de la pa­ti­noire. « C’est sûr que plu­sieurs mil­lions pour les fée­ries de Noël, c’est cher. Mais on a bien be­soin de ça en ce mo­ment. » Mais « il n’y a pas foule cette an­née », re­grette quant à lui un com­mer­çant.

(LP/Ade­line Daboval.)

Pu­teaux, par­vis de l’Hô­tel-de-ville, hier. Rien que le sa­pin, haut de 23 m — soit un mètre de moins que ce­lui du Ro­cke­fel­ler cen­ter à New York (Etats-Unis) —, a coû­té 23 000 € à la ville.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.