« Pe­tit Dra­gon » , grand fris­son

Le Parisien (Paris) - - LOISIRS ET SPECTACLES - YVES JAEGLE

Même le len­de­main des mas­sacres du 13 no­vembre, le cirque Phé­nix, qui pré­sente les Etoiles de Pé­kin et les moines Shao­lin dans « Pe­tit Dra­gon », a re­fu­sé de mettre ses ar­tistes au chô­mage tech­nique quand le pu­blic dé­ser­tait. « En no­vembre, j’ai joué par­fois de­vant 150 per­sonnes dans une salle de 5 500 places. Puis j’ai dé­pas­sé à nou­veau la barre des 1 000 spec­ta­teurs. Ces der­niers jours, les lo­ca­tions re­dé­marrent vrai­ment. Les gens ont en­vie de sor­tir, de s’éva­der », pointe Alain Pa­che­rie, qui ne s’at­ten­dait pas à fê­ter les 15 ans de son cirque dans une telle am­biance. « Pe­tit Dra­gon » est son hui­tième spec­tacle consa­cré aux Etoiles du cirque de Pé­kin. Com­ment se re­nou­velle-t-il ? « Il y a 120 écoles cer­ti­fiées en Chine et 18 000 ar­tistes ! Comme j’ai des spec­ta­teurs très fi­dèles d’une an­née sur l’autre, je montre tou­jours des créa­tions in­édites. » Le nu­mé­ro phare du spec­tacle, épous­tou­flant, rem­place ain­si le tra­di­tion­nel fil ten­du par un élas­tique, sur le­quel deux très jeunes acro­bates avancent et rebondissent presque comme sur un tram­po­line. Du ja­mais-vu. De même, on connaît des jon­gleurs qui font sau­ter des jarres de 8 à 20 kg. Mais ce­lui-ci est le seul à les faire te­nir en équi­libre sur leur bord, contre son crâne. Le nu­mé­ro fi­nal des noces du pe­tit dra­gon et de la fille de l’em­pe­reur, à la corde aé­rienne, in­nove par un duo ro­man­tique alors que la corde se pra­tique plu­tôt en so­lo. C’est aus­si la pre­mière fois qu’on mé­lange un nu­mé­ro de bas­cule avec des Ica­riens, ces acro­bates qui font jon­gler et re­bon­dir d’autres par­te­naires — plus lé­gers ! — avec leurs pieds, don­nant l’im­pres­sion de corps élas­tiques. Le yin et le yang, c’est aus­si la poé­sie des ar­tistes chi­nois, tou­jours d’une pré­ci­sion et d’une grâce sur­réelles, et la force pure des moines Shao­lin, qui com­battent à l’épée, se me­surent à des barres de fer. On n’en a ja­mais fi­ni de s’émer­veiller des sub­ti­li­tés du cirque chi­nois, le meilleur du monde.

(La­pin Blanc.)

Pour son hui­tième spec­tacle, le cirque Phé­nix met à l’hon­neur les Etoiles du cirque de Pé­kin.

(La­pin Blanc.)

Le spec­tacle al­lie poé­sie et per­for­mance.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.