N

Le Parisien (Paris) - - LE FAIT DU JOUR - V.H.

Jean-Ma­rie Le Pen exulte. Avec son épouse, Ja­ny, et quelques amis, ce­lui qui se pré­vaut d’être tou­jours pré­sident d’hon­neur du FN a sui­vi avec gour­man­dise la soi­rée élec­to­rale à la té­lé­vi­sion. « Je re­garde le triomphe du Front et je m’en ré­jouis. Une hi­ron­delle ne fait pas le prin­temps, mais ce soir c’est le prin­temps fran­çais. » Et de re­le­ver que sa fille, Ma­rine, et sa pe­tite-fille Ma­rion ont, se­lon les pre­mières es­ti­ma­tions, réa­li­sé « exac­te­ment le même score (NDLR : 40,6%) ». En dé­but de soi­rée, le vieux pa­triarche a échan­gé avec Sa­muel Maréchal, père adop­tif de Ma­rion Maréchal-Le Pen : « Il m’a re­mer­cié d’avoir ap­puyé la cam­pagne de sa fille. » En re­vanche, il n’avait pas en­core eu Ma­rine Le Pen, avec qui il est De­bout la France, le par­ti du sou­ve­rai­niste Ni­co­las Du­pontAi­gnan, re­cueille au ni­veau na­tio­nal moins de 3,6 % des voix. En Ile-de-France, il ob­tient 6,4 % des suf­frages, ce qui le place en po­si­tion d’ar­bitre. « Le bu­reau na­tio­nal dé­ci­de­ra de­main mi­di de sa po­si­tion au se­cond tour », a-t-il dé­cla­ré, hier soir. Son élec­to­rat se par­tage entre LR et le FN. Geof­froy Di­dier, le por­te­pa­role de Va­lé­rie Pé­cresse, a ap­pe­lé les élec­teurs de De­bout la France à se ras­sem­bler au­tour de la can­di­date LR. « Je ne suis pas à vendre », a ré­tor­qué NDA. en guerre ou­verte de­puis son ex­clu­sion du par­ti après ses mul­tiples pro­vo­ca­tions et sor­ties an­ti­sé­mites. « Je vais sans doute l’ap­pe­ler pour la fé­li­ci­ter. Ce se­rait la moindre des choses », confie-t-il. Vers une ré­con­ci­lia­tion ? « Ce­la ne dé­pend pas de moi. Moi je suis pour l’union na­tio­nale, même au Front na­tio­nal », pré­cise-t-il. Le Men­hir va même jus­qu’à se ré­jouir du score du vice-pré­sident du FN Florian Philippot, dans le Grand Est, avec qui les re­la­tions sont pour­tant gla­ciales. « J’avais ap­pe­lé à vo­ter pour tous les can­di­dats du Front, lui in­clus. » Son pro­gramme pour la soi­rée ? « Du cham­pagne, du pas­tis sans al­cool, un dî­ner. Avec nos amis, on va échan­ger des com­pli­ments et des bi­sous. »

Du­pontAi­gnan, fai­seur de roi Her­vé Mo­rin en tête de jus­tesse

En Nor­man­die, le pré­sident du Nou­veau Centre, Her­vé Mo­rin, qui conduit la liste d’union de la droite LRUDI-Mo­Dem, vire en tête de jus­tesse, avec 27,9 % des voix. A 27,7 %, le can­di­dat et se­cré­taire gé­né­ral du FN, Ni­co­las Bay, ta­lonne l’an­cien mi­nistre de la Dé­fense. Le can­di­dat PS, Ni­co­las Mayer-Ros­si­gnol, est en troi­sième po­si­tion, à 23,5 %. Mais s’il fait le plein des voix de gauche (7 % au Front de gauche et 6,1 % pour EELV), le so­cia­liste a ses chances dans une tri­an­gu­laire.

(LP/Oli­vier Aran­del.)

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.