Tra­quer l’ADN, faire par­ler les té­lé­phones...

Le Parisien (Paris) - - FAITS DIVERS -

« Il faut prio­ri­ser les re­cherches car les pro­duits uti­li­sés pour re­le­ver les traces, comme le cya­noa­cry­late, peuvent dé­té­rio­rer le sup­port », sou­ligne Na­tha­lie.

Re­cons­ti­tuer l’iti­né­raire des as­sas­sins

Bien sou­vent, l’étape sui­vante est un pas­sage par le la­bo­ra­toire d’ana­lyses et de trai­te­ment du si­gnal qui va, lui, s’ef­for­cer de res­tau­rer les don­nées sto­ckées dans les smart­phones, les or­di­na­teurs, les en­re­gis­treurs de vi­déo­sur­veillance ou en­core les GPS. Les té­lé­phones ré­cu­pé­rés à SaintDe­nis et en­dom­ma­gés par l’eau dé­ver­sée des ca­na­li­sa­tions pas­se­ront au préa­lable par l’en­ceinte de déshu­mi­di­fi­ca­tion, des­ti­née à en­rayer l’oxy­da­tion des com­po­sants élec­tro­niques. Ceux-ci se­ront en­suite dis­sé­qués pour ten­ter d’en ex­traire le maxi­mum d’in­for­ma­tions. Les don­nées de connexions té­lé­pho­niques ou sa­tel­li­taires, cou­plées aux images vi­déo, ont per­mis de re­cons­ti­tuer l’iti­né­raire des as­sas­sins du 13 no­vembre. Et no­tam­ment de dé­ter­mi­ner qu’Ab­del­ha­mid Abaooud était re­ve­nu sur les lieux de ses crimes.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.