L’OM n’ap­prend pas de ses échecs

Ligue 1. Mar­seille - Mont­pel­lier 2-2. Deux vic­toires seule­ment en neuf ren­contres dis­pu­tées cette sai­son au Vé­lo­drome ! Les Mar­seillais ont connu une nou­velle dés­illu­sion hier.

Le Parisien (Paris) - - SPORTS - Mar­seille (Bouches-du-Rhône) De notre cor­res­pon­dant

À CHAQUE MATCH au Vé­lo­drome, la même ren­gaine : per­for­mant à l’ex­té­rieur, l’OM a l’op­por­tu­ni­té de confir­mer chez lui (ce qui est en théo­rie plus ai­sé) pour se rap­pro­cher un peu du po­dium. Mais à chaque match au Vé­lo­drome, le même constat : Mar­seille n’y ar­rive pas.

Pour la énième fois de­puis le dé­but de la sai­son, l’OM a vu face à Mont­pel­lier (2-2), hier, la vic­toire lui échap­per dans son arène (9 matchs dis­pu­tés, 2 vic­toires seule­ment pour 4 nuls et 3 dé­faites !). Et comme lors des pré­cé­dentes contre-per­for­mances, Mi­chel a pei­né à jus­ti­fier ces points en­vo­lés : « Il semble que nos matchs, nos confé­rences de presse, se ré­pètent, bal­bu­tie l’an­cien Ma­dri­lène. On parle beau­coup de nos résultats à do­mi­cile… Il est dif­fi­cile de cor­ri­ger cette si­tua­tion… » Et pas plus fa­cile de la dé­cryp­ter : « Je n’ai pas d’ex­pli­ca­tion, per­sonne ne com­prend pour­quoi on n’ar­rive pas à ga­gner au Vé­lo­drome, sou­pire Ab­del Bar­ra­da, très en vue hier. On a eu droit à une souf­flante à la mi-temps (Mont­pel­lier me­nait 1-0), le coach nous a re­pro­ché notre in­ef­fi­ca­ci­té et ces er­reurs que nous ne com­met­tons pas à l’ex­té­rieur. Il y a tout de même un peu de po­si­tif, nous ar­ri­vons en­core à éga­li­ser… »

Stade-Vé­lo­drome (Mar­seille), hier.

Nkou­dou et les Mar­seillais n’ar­rivent tou­jours pas à s’im­po­ser chez eux.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.