De­ve­nir fou »

Le Parisien (Paris) - - SPORTS -

m’en­traî­nais, mais quand je ren­trais à la mai­son, toutes les chaînes de té­lé­vi­sion ne par­laient que de ça en per­ma­nence. J’ai cou­pé la té­lé pour ne pas de­ve­nir fou, je ne pou­vais plus re­gar­der, ce­la m’ob­nu­bi­lait. Je ne pen­sais plus qu’à ça, et il fal­lait que je fasse autre chose pour me chan­ger les idées. En avez-vous par­lé avec les autres joueurs pa­ri­siens ? C’étaient des mo­ments vrai­ment très par­ti­cu­liers. Cer­tains avaient des proches qui étaient tou­chés di­rec­te­ment. On ne sa­vait pas quoi faire, s’il fal­lait avoir peur. Les ter­ro­ristes n’ont pas tué des cibles par­ti­cu­lières, ils ont as­sas­si­né des gens qui au­raient pu être n’im­porte qui, des gens qui étaient à un concert où j’au­rais pu al­ler. Hier. To­ros et tra­vail de­vant le but. Ver­rat­ti s’est quant à lui en­traî­né seul. Au­jourd’hui. En­traî­ne­ment à huis clos au camp des Loges. In­fir­me­rie. Pas­tore (ad­duc­teurs). Sus­pen­du. Au­rier contre Saint-Etienne en 8es de fi­nale

VI­DÉO

le­pa­ri­sien.fr Trapp : « J’ai joué dans les buts car je ne vou­lais pas cou­rir »

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.