Le Pen sé­duit chez les Ré­pu­bli­cains

Le Parisien (Paris) - - LE FAIT DU JOUR - DI­DIER MICOINE

LE FRONT NA­TIO­NAL pré­tend vo­lon­tiers dé­pas­ser les cli­vages po­li­tiques, mais c’est prin­ci­pa­le­ment au­près des élec­teurs de droite que Ma­rine Le Pen re­crute. Notre son­dage Odoxa, réa­li­sé au­près d’un échan­tillon re­pré­sen­ta­tif de 1 000 per­sonnes in­ter­ro­gées sur In­ter­net le 6 dé­cembre, montre clai­re­ment la po­ro­si­té entre l’élec­to­rat fron­tiste et ce­lui du par­ti de Ni­co­las Sar­ko­zy.

Certes, 53 % des élec­teurs le­pé­nistes af­firment qu’ils ne vo­te­raient pas pour une autre liste que celle du FN. Mais pour ceux qui en­vi­sagent un autre choix, ils op- te­raient d’abord pour les Ré­pu­bli­cains (20 %) et pour De­bout la France, le par­ti sou­ve­rai­niste de Ni­co­las Du­pont-Ai­gnan (18 %). Ils ne sont que 9 % à ci­ter une liste de gauche. Et du cô­té des élec­teurs sar­ko­zystes, 20 % disent qu’ils au­raient pu choi­sir le FN s’ils n’avaient pas vo­té pour la liste LR.

« C’est sans doute cette po­ro­si­té qui pousse une bonne par­tie des Ré­pu­bli­cains (en­cou­ra­gés par Ni­co­las Sar­ko­zy) à droi­ti­ser son dis­cours pour ré­cu- pé­rer les élec­teurs per­dus », note Cé­line Bracq, di­rec­trice gé­né­rale de l’ins­ti­tut Odoxa. Car au­jourd’hui, le Front par­vient à sé­duire des abs­ten­tion­nistes qui au­pa­ra­vant vo­taient à droite, mais aus­si beau­coup de jeunes âgés de 24 à 35 ans, qui eux sont pas­sés di­rec­te­ment au vote FN.

Pour l’heure, cette stra­té­gie à droite toute, qui est cri­ti­quée par cer­tains au sein des Ré­pu­bli­cains, no­tam­ment par Alain Jup­pé, n’a pas fonc­tion­né au­près des élec­teurs le­pé­nistes. « Pour qu’ils soient ten­tés, il fau­drait sans doute leur pré­sen­ter une offre qui n’imite pas seule­ment le dis­cours de Ma­rine Le Pen », avance Cé­line Bracq.

Au­jourd’hui, en tout cas, les élec­teurs du FN n’ont au­cune in­ten­tion de lâ­cher Ma­rine Le Pen. Une forte ma­jo­ri­té d’entre eux (80 %) dé­clarent avoir fait leur choix avant le dé­but de la cam­pagne des ré­gio­nales. Un choix que les at­ten­tats du 13 no­vembre et le contexte sé­cu­ri­taire et an­xio­gène ont sans doute en­core confor­té.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.