Ici, pas d’al­cool aux moins de 18 ans !

La loi est for­melle, son ap­pli­ca­tion moins évi­dente… 6 000 en­seignes lancent au­jourd’hui une cam­pagne pour rap­pe­ler aux mi­neurs qu’ils ont l’in­ter­dic­tion d’ache­ter des bois­sons al­coo­li­sées.

Le Parisien (Paris) - - SOCIÉTÉ - Chiffre ti­ré d’une étude réa­li­sée en 2014 FLO­RENCE MÉRÉO

UN PACK de six bières pre­mier prix sous le bras. Mais un air pou­pin qui n’a pas trom­pé Ahmed, lorsque cet ado­les­cent s’est pré­sen­té avec de l’al­cool à sa caisse. « Ça peut être très dur de faire la dif­fé­rence entre un mi­neur et un ma­jeur. Pour lui, ça ne fai­sait au­cun doute. Je lui ai de­man­dé sa carte d’iden­ti­té et il est par­ti aus­si­tôt », ex­plique ce ven­deur d’un ma­ga­sin Car­re­four Ci­ty à Bou­lo­gne­Billan­court (Hauts-de-Seine).

Comme cette en­seigne, 6 000 ma­ga­sins en France lancent au­jourd’hui une cam­pagne, que nous ré­vé­lons, pour rap­pe­ler l’in­ter­dic­tion de vente d’al­cool aux mi­neurs, qui est loin d’être sys­té­ma­ti­que­ment res­pec­tée. A l’ini­tia­tive de l’as­so­cia­tion Avec mo­dé­ra­tion ! et de la Fé­dé­ra­tion du com­merce de proxi­mi­té, les en­seignes vont cha­cune ap­po­ser de quinze à cin­quante af­fi­chettes dans leurs rayons de breu­vages al­coo­li­sés.

Sur fond noir, le mes­sage, qui prend la forme d’un lo­go rouge, est clair : « - 18, la vente d’al­cool est in­ter­dite aux mi­neurs », sui­vi de la men­tion « pièce d’iden­ti­té exi­gée ». « An­non­cer la cou­leur peut dé­cou­ra­ger les ini­tia­tives d’achat spon­ta­né, ex- plique pour la Fé­dé­ra­tion Vir­gi­nie Gri­mault. C’est une cam­pagne qui vise avant tout les plus jeunes, ceux pour qui un rap­pel à la loi est as­sez dis­sua­sif pour qu’ils n’es­saient pas de se pro­cu­rer de l’al­cool. »

A 70 ans, Che­rif vit dans cette in­quié­tude : que sa pe­tite-fille de 12 ans puisse se lais­ser ten­ter par l’al­cool. « On a tous été jeunes, mais ceux d’au­jourd’hui ne se rendent pas compte, ils consomment sans li­mites. Si ça peut ai­der à leur rap­pe­ler que c’est mau­vais… », lance-t-il.

Des chiffres ré­cents ne de­vraient pas le ras­su­rer. Dans une étude de l’en­quête sur la san­té et les consom­ma­tions (Es­ca­pad) réa­li­sée en 2014, 58,9 % des ado­les­cents in­ter­ro­gés dé­cla­raient avoir dé­jà été ivres ! « Une de leurs mo­ti­va­tions est l’ab­sence de dif­fi­cul­té à se pro­cu­rer de l’al­cool, as­sure Alexis Ca­pi­tant, di­rec­teur d’Avec mo­dé­ra­tion ! A 12 ans, 90 % des ados consul­tés pour l’étude ont dé­jà consom­mé une bois­son al­coo­li­sée. Bran­dir la lé­gis­la­tion est un ou­til pour les dis­sua­der. » Eux… ain­si que les com­mer­çants qui se­raient ten­tés de fer­mer les yeux­sur la lé­gis­la­tion.

58,9 % des ado­les­cents dé­clarent avoir dé­jà été ivres

(LP/Guillaume Georges.)

Boulogne-Billan­court (Hauts-de-Seine), hier. Dans ce ma­ga­sin Car­re­four Ci­ty de 500 m2, une cin­quan­taine d’af­fi­chettes ont été ins­tal­lées.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.