« Avec Em­ma, Pierre… Nous in­car­nons une par­tie de l’iden­ti­té fran­ci­lienne »

Le Parisien (Paris) - - ÎLE-DE-FRANCE - Em­ma­nuelle Cosse (EELV) AGNÈS VIVES

LES VI­SAGES étaient quelque peu fa­ti­gués hier au QG de cam­pagne de Claude Bar­to­lone. Mais la longue nuit et la jour­née de né­go­cia­tions ne furent pas vaines. En fin d’après-mi­di, Claude Bar­to­lone (PS), en­tou­ré de Pierre Laurent (Front de gauche) et d’Em­ma­nuelle Cosse (EELV), a an­non­cé la fu­sion de leurs listes en Ilede-France. « Un ac­cord à la fois sur une base po­li­tique et pro­gram­ma­tique », an­nonce le can­di­dat so­cia­liste au­tour du­quel se fait le ras­sem­ble­ment. « Di­manche se joue­ra une par­tie de l’iden­ti­té fran­ci­lienne, juge le chef de file. Celle que nous in­car­nons, avec Em­ma, avec Pierre, avec toute la gauche, so­cia­listes, ra­di­caux et ci­toyens, com­mu­nistes et éco­lo­gistes, c’est une Ile-de-France hu­maine, pro­gres­siste et éco­lo­gique. »

Ha­bi­tués à « tra­vailler en­semble », les trois camps sont tom­bés d’ac­cord as­sez fa­ci­le­ment, as­surent-ils. « Cha­cun a res­pec­té les autres », sou­ligne la pa­tronne des éco­los. Même si cha- que camp a cher­ché à ca­ser les siens au mieux. En­gen­drant quelques cris­pa­tions. « Avec la fa­tigue, c’est lo­gique, glisse un des né­go­cia­teurs. Mais il y avait une vraie vo­lon­té d’abou­tir. » Tous do­pés par le bal­lot­tage plus fa­vo­rable qu’at­ten­du.

Ré­sul­tat, EELV ob­tient 24 places éli­gibles et une tête de liste. Non pas à Pa­ris pour Em­ma­nuelle Cosse, qui se re­trouve 3e mais dans le Val-d’Oise. Et c’est Pierre Serne, tête de liste dans le 94, vice-pré­sident aux Trans­ports, qui s’y colle. Exit Ra­chid Te­mal, pre­mier fé­dé­ral PS qui bas­cule en 3e po­si­tion. « Par sou­ci de clar­té, j’au­rais pré­fé­ré res­ter dans le Val-deMarne, glisse l’in­té­res­sé. Mais c’est ce qui se passe sou­vent lors des fu­sions, sur­tout quand il y a em­bou­teillage d’hommes ou de femmes. »

Le Front de gauche tire son épingle du jeu avec 20 places (4 pour le PG) et condui­ra la liste dans le 94, son fief, avec Fa­bien Guillaud-Ba­taille. Ju­lien Dray, ex-Es­son­nien qui

« Cha­cun a res­pec­té

les autres »

me­nait la liste PS, glisse ain­si vers la 3e po­si­tion. Le PG Eric Co­que­rel se re­trouve 4e à Pa­ris. Pierre Laurent, lui, se­ra en fin de liste pour la « pous­ser ». Clé­men­tine Au­tain (En­semble) de­vient nu­mé­ro 2 dans le 93, der­rière Claude Bar­to­lone, avec Mo- ha­med Mech­mache (AC Le Feu et tête de liste EELV) en 5e.

Mal­gré les aga­ce­ments ici ou là de can­di­dats mal­heu­reux, nul ne de­vrait man­quer la pho­to de famille de­main soir, à Cré­teil (94) pour le mee­ting d’entre-deux-tours.

Pa­ris (XIVe), hier. Claude Bar­to­lone (PS) a an­non­cé la fu­sion des trois listes de gauche avec, à gauche, Pierre Laurent (FG) et, à droite, Em­ma­nuelle Cosse (EELV).

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.