« Elle est rin­garde »

Le Parisien (Paris) - - LE FAIT DU JOUR - Pro­pos recueillis par ÉRIC HACQUEMAND

LE PRÉ­SIDENT de l’As­sem­blée na­tio­nale, qui vient de fu­sion­ner sa liste avec les Verts et le Front de gauche, ap­pelle à la mo­bi­li­sa­tion. Avec 40 % des voix au to­tal pour la gauche au pre­mier tour, vous con­si­dé­rez-vous dé­sor­mais comme le fa­vo­ri ? CLAUDE BAR­TO­LONE. Cer­tai­ne­ment pas. Di­manche soir, il y a eu un sen­ti­ment de soulagement chez les militants et les élec­teurs de gauche qui avaient été abreu­vés de son­dages qui se sont tous ré­vé­lés faux. Je dis à mes amis que rien, rien n’est ga­gné. Quelle est la clé de ce se­cond tour ? Le ras­sem­ble­ment de toute la gauche et des éco­lo­gistes. Nous avons fu­sion­né nos listes et mis en com­mun des pro­po­si­tions. Il y a une double prise de conscience : se mo­bi­li­ser pour gar­der cette ré­gion à gauche, mais aus­si, dans le mo­ment grave que nous vi­vons, se ras­sem­bler pour évi­ter la division por­tée par la droite ex­trême et l’ex­trême droite. Pour­quoi les quar­tiers po­pu­laires qui ont dé­ser­té les urnes di­manche vien­draient vo­ter Bar­to­lone ce week-end ? Ceux pour qui le 15 du mois c’est dé­jà la fin du mois ont par­fois l’im­pres­sion que nos pro­jets prennent trop de temps. Mais une am­pli­fi­ca­tion du vote est pos­sible di­manche. D’une part, notre ras­sem­ble­ment peut avoir un ef­fet le­vier. D’autre part, les ha­bi­tants de nos quar­tiers ont per­çu la me­nace de l’ex­trême droite. Or la can­di­date de M. Sar­ko­zy court dé­sor­mais après le FN. J’en­tends qu’elle veut cou­per les sub­ven­tions aux as­so­cia­tions. Re­pous­sons tous ceux qui veulent nous di­vi­ser. Si vous êtes élu, le chô­mage re­cu­le­ra-t-il en Ile-de-France ? Dans mes cent pre­miers jours, je veux li­bé­rer l’éco­no­mie en sim­pli­fiant les dé­marches de créa­tion d’en­tre­prises. Après, il y a des fi­lières qui offrent des em­plois mais ne trouvent pas pre­neurs. Nous al­lons mettre le pa­quet sur la for­ma­tion. Je ne dis pas que la ré­gion à elle seule peut tout faire, mais elle va être un ac­cé­lé­ra­teur. Et je vais créer 5 000 em­plois jeunes au­près des ser­vices pu­blics et 10 000 em­plois dans les trans­ports. Faut-il un passe Na­vi­go gra­tuit pour les moins de 18 ans et à 35 € pour les se­niors comme le pro­pose Pierre Laurent ? Nous nous en­ga­geons dans le man­dat à la gra­tui­té des trans­ports pour les moins de 11 ans. C’est une pre­mière étape. Je me re­fuse à dire : « On ra­se­ra gra­tis. » La prio­ri­té se­ra

VI­DÉO

le­pa­ri­sien.fr Claude Bar­to­lone fait cam­pagne com­mune avec Em­ma­nuelle Cosse mise sur les trans­ports en grande cou­ronne et la sécurité. Pour votre ad­ver­saire, Claude Bar­to­lone et Fran­çois Hol­lande c’est « vieux po­li­tique et hausse d’im­pôts »… Elle est rin­garde. Qu’est-ce qui est la vieille po­li­tique ? Le zig­zag idéo­lo­gique ou un ac­cord sur des va­leurs ? Le ras­sem­ble­ment, c’est une ur­gence. Oui, je donne la pa­role à mes al­liés. Pas Ma­dame Pé­cresse. Je constate que Ma­dame Jouan­no et les idées cen­tristes ont dis­pa­ru. Ma concur­rente in­ter­prète la vieille com­pile de la droite avec tous les vieux tubes conser­va­teurs. Je le ré­pète : pas de hausse d’im­pôts si je suis élu. Ni­co­las Sar­ko­zy af­firme qu’il faut faire bloc der­rière Va­lé­rie Pé­cresse parce que « c’est dur pour elle »… Ce n’est clai­re­ment pas un chant de vic­toire. Mais je laisse la droite à ses dé­bats in­ternes. Quelle se­rait votre pre­mière me­sure ? La po­lice des trans­ports. Je réuni­rai les opé­ra­teurs pour voir com­ment on amé­liore la sécurité et par­ti­cu­liè­re­ment celle des femmes. Il n’est pas ad­mis­sible que nos mères, nos épouses voyagent la peur au ventre. A com­bien es­ti­mez-vous vos chances di­manche ? Je ne suis pas dans le lo­to élec­to­ral. Com­bat­tant je suis, com­bat­tant je reste jus­qu’au bout.

« Ma concur­rente in­ter­prète la vieille com­pile de la droite avec tous les vieux tubes conser­va­teurs»

@eri­chac­que­mand

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.